Perlmutter : le superordinateur d’IA le plus rapide du monde.

Image Nvidia

IMPRESSIONNANT ! Nvidia et le National Energy Research Scientific Computing Center (NERSC) ont mis en marche jeudi dernier le Perlmutter, présenté comme le supercalculateur le plus rapide du monde pour l’intelligence Artificielle. Il doit son nom en l’honneur de l’astrophysicien Saul Perlmutter, qui travaille toujours comme astrophysicien au Berkeley Lab, et avait reçu le prix Nobel de physique en 2011 pour sa contribution à la découverte de l’énergie noire.

Saul Perlmutter

Le nouveau supercalculateur est doté de 6 144 GPU NVIDIA A100 Tensor Core et sera chargé, entre autres, d’assembler la plus grande carte 3D jamais réalisée de l’univers visible. Il traitera les données de l’instrument spectroscopique d’énergie noire (DESI), une sorte de caméra cosmique qui peut capturer jusqu’à 5 000 galaxies en une seule exposition. Il est hébergé au NERSC du Lawrence Berkeley National Laboratory.

« Perlmutter est le système le plus rapide de la planète pour le calcul en 16 et 32 bits utilisées dans les applications d’intelligence artificielle (IA) »

Dion Harris, responsable marketing des produits HPC/AI de Nvidia

Selon Nvidia, qui démontre ici son savoir faire indéniable en IA, les chercheurs ont besoin de la vitesse des GPU de Perlmutter pour capturer des dizaines d’expositions d’une nuit afin de savoir où diriger les appareils de vision la nuit suivante. La préparation d’une année de données en vue de leur publication prendrait des semaines ou des mois sur les systèmes précédents, mais Perlmutter devrait les aider à accomplir cette tâche en quelques jours seulement…

« Les gens explorent des modèles de réseaux neuronaux de plus en plus grands et il y a une demande d’accès à des ressources plus puissantes. Perlmutter, avec ses GPU A100, son système de fichiers all-flash et ses capacités de streaming de données, arrive à point nommé pour répondre à ce besoin d’IA ».

Wahid Bhimji, responsable par intérim du groupe des services de données et d’analyse du NERSC.

Perlmutter permettra aux quelque 7 000 chercheurs soutenus par le NERSC d’accéder à quatre exaflops de performances de calcul en précision mixte pour des projets scientifiques assistés par l’IA. Outre le projet de cartographie, les chercheurs utilisent le supercalculateur pour des travaux dans des domaines tels que la climatologie, où Perlmutter aidera à sonder les interactions subatomiques pour découvrir des sources d’énergie vertes. Sujet ô combien important maintenant aux USA… depuis Biden !

En attendant la mise au point (sans doute plus lointaine) d’un Ordinateur Quantique capable de réaliser avec cette machine, le projet, qui générera des simulations d’interactions entre atomes, requiert le mélange spécial d’IA et de calcul haute performance (HPC) . Le NERSC a déjà constaté des performances de traitement par GPU 20 fois plus rapides que celles des systèmes précédemment disponibles.

Nous reviendrons sur les applications de l’IA dans le domaine des entreprises lors d’une session spéciale du prochain Briefing Calipia qui commence la semaine prochaine et la suivante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.