Bleu : le cloud souverain d’Orange et CAPGEMINI basé sur les services Microsoft

La nouvelle est officielle depuis ce matin, Orange et Capgemini se sont associés à Microsoft pour fournir les services de ce dernier (Microsoft 365 et Azure) dans des data centers en France, disjoints des infrastructure du géant américain et répondre ainsi aux contraintes imposées par l’état. Une nouvelle société proposera ces services : Bleu , ou Orange et Capgemini seront majoritaires).

Les solutions commercialisées par la Bleu ciblent en premier lieu les organisations publiques gérant des données sensibles. On retrouve ainsi sans surprise les OIV (Opérateurs d’Importance Vitale) et les OSE (Opérateurs de Services Essentiels) L’état français, la fonction public, les services liés à la santé, et bien sur les collectivité locales. Mêmes si tout ces acteurs n’ont pas attendu « Bleu » pour investir dans les technologies Cloud de Microsoft à l’image de très nombreuses collectivité locales, des OIV tels quels SNCF, Eurotunnel, des organismes sociaux comme la CNAV, CNAM, ou des opérateurs publics tel que La Poste par exemple…

Les trois partenaires affirment que les autorités américaines ne pourront pas accéder aux données stockées par Bleu et que toutes les données seront hébergées dans des data centers situés en France, séparés des data centers de Microsoft. Condition nécessaire (mais dans les fait pas suffisante). On apprend que L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) a validé le dispositif.

« L’ambition est de pouvoir bénéficier des meilleures technologies opérées par des acteurs de confiance exclusivement soumis au droit européen, sans concessions en termes de sécurité », 

Guillaume Poupard, responsable de l’Anssi.  

Le dispositif proposé ressemble assez fortement à ce qu’a fait Google avec OVH il y a quelques mois. La nouvelle société Bleu espère ainsi recevoir le nouveau label gouvernemental « Cloud de Confiance ». Pour se faire, les services proposés devront répondre aux exigences du référentiel « SecNumCloud » qui pour l’instant n’a été attribué qu’à Oodrive, 3DS Outscale et OVH. 

Alors un succès en prévision ou ce partenariat rejoindra les fiascos des Clouds à la Française de 2015 (Cloudwatt, Numergy,…) ? Tout dépendra de l’incitation de l’état mais aussi des surcouts que l’opérateur Bleu voudra bien appliquer aux services Microsoft… S’il est clair que tout le monde est pour un cloud souverain, pas à n’importe quel prix, et si comme en Allemagne le montage induit un surcout de plus de 30% aux services proposés en natif, cela risque de poser problème…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.