Archives des étiquettes : Orange

Cloud de confiance : Amazon dans les pas de Google et Microsoft

Selon le Journaldunet, Amazon serait en train de mettre au point une solution de « Cloud de confiance » à la manière de ce que propose / proposeront Google avec le support de Thales ou Microsoft avec celui d’Orange/Capgemini (Blue).

AWS devrait ainsi proposer une offre « Cloud de confiance » labellisé par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) et ceci grâce au support d’Atos. Le choix de l’entreprise Atos peut paraitre surprenant alors que le groupe est dans la tourmente actuellement sur les marchés, mais les discussions auraient commencé il y a pas mal de temps déjà…

Pour rappel le label « Cloud de confiance » par l’obtention de l’autre label SecNumCloud de l’Anssi visant à distinguer les clouds en matière de sécurité et d’étanchéité avec des législations extra-européenne et plus précisement américaines (en gros pour parler clairement : se protéger du Cloud Act…)

Alors que les solutions de Google/Thales et Microsoft/Blue peinent à se mettre en place, c’est le moins que l’on puisse dire, si bien que la réalité de leur mise à disposition dans les 2 ans à venir est clairement questionnable, la solution Amazon/Atos est elle aussi très hypothétique à notre avis.

En tout cas si ce sujet vous intéresse, n’hésitez pas à vous inscrire au prochain Briefing Calipia, nous ferons le point lors d’une session dédiées sur ces offres et leur avenir.

Bleu : le cloud souverain d’Orange et CAPGEMINI basé sur les services Microsoft

La nouvelle est officielle depuis ce matin, Orange et Capgemini se sont associés à Microsoft pour fournir les services de ce dernier (Microsoft 365 et Azure) dans des data centers en France, disjoints des infrastructure du géant américain et répondre ainsi aux contraintes imposées par l’état. Une nouvelle société proposera ces services : Bleu , ou Orange et Capgemini seront majoritaires).

Les solutions commercialisées par la Bleu ciblent en premier lieu les organisations publiques gérant des données sensibles. On retrouve ainsi sans surprise les OIV (Opérateurs d’Importance Vitale) et les OSE (Opérateurs de Services Essentiels) L’état français, la fonction public, les services liés à la santé, et bien sur les collectivité locales. Mêmes si tout ces acteurs n’ont pas attendu « Bleu » pour investir dans les technologies Cloud de Microsoft à l’image de très nombreuses collectivité locales, des OIV tels quels SNCF, Eurotunnel, des organismes sociaux comme la CNAV, CNAM, ou des opérateurs publics tel que La Poste par exemple…

Les trois partenaires affirment que les autorités américaines ne pourront pas accéder aux données stockées par Bleu et que toutes les données seront hébergées dans des data centers situés en France, séparés des data centers de Microsoft. Condition nécessaire (mais dans les fait pas suffisante). On apprend que L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) a validé le dispositif.

« L’ambition est de pouvoir bénéficier des meilleures technologies opérées par des acteurs de confiance exclusivement soumis au droit européen, sans concessions en termes de sécurité », 

Guillaume Poupard, responsable de l’Anssi.  

Le dispositif proposé ressemble assez fortement à ce qu’a fait Google avec OVH il y a quelques mois. La nouvelle société Bleu espère ainsi recevoir le nouveau label gouvernemental « Cloud de Confiance ». Pour se faire, les services proposés devront répondre aux exigences du référentiel « SecNumCloud » qui pour l’instant n’a été attribué qu’à Oodrive, 3DS Outscale et OVH. 

Alors un succès en prévision ou ce partenariat rejoindra les fiascos des Clouds à la Française de 2015 (Cloudwatt, Numergy,…) ? Tout dépendra de l’incitation de l’état mais aussi des surcouts que l’opérateur Bleu voudra bien appliquer aux services Microsoft… S’il est clair que tout le monde est pour un cloud souverain, pas à n’importe quel prix, et si comme en Allemagne le montage induit un surcout de plus de 30% aux services proposés en natif, cela risque de poser problème…

Un rapprochement Microsoft / Dailymotion dans l’air ?

Stéphane Richard, la PDG d’Orange est intervenu hier lors de la conférence LeWeb13, et a bien sûr été interrogé sur l’avancement du dossier Dailymotion. On se souvient qu’un précédent accord de rapprochement avec Yahoo avait échoué au début 2013, suite à l’intervention d’Arnaud Montebourg, qui souhaitait à l’époque que Dailymotion reste français.Microsoft-Dailymotion

Stéphane Richard avance cette fois à pas feutré, en soulignant qu’un accord est en cours de négociation avec un acteur américain, pour une entrée sans doute minoritaire au capital de Dailymotion, filiale d’Orange : « Il y a une belle probabilité que nous arrivions à un accord avec un partenaire sur le marché américain dans les prochaines semaines. Il s’agit d’un acteur majeur de l’économie numérique » a-t-il déclaré.

Il ne cite donc pas de nom, mais les rumeurs font état de … Microsoft.

ce serait une excellente nouvelle, aussi bien pour Dailymotion que pour Microsoft : nous avons vu dans un précédent article à quel point ce secteur était stratégique, notamment pour contrer la montée en puissance quasi-hégémonique de Google avec YouTube.

Espérons-donc que l’accord en cours de négociation aboutisse dans le sens des rumeurs !