Le CEO de Slack reste confiant face à Teams…

SlackA l’occasion de la présentation de ses résultats en fin de semaine dernière, Stewart Butterfield, le CEO de Slack, reste confiant dans la tempête, la perspective que Teams qui vient d’atteindre les 20 millions d’utilisateurs journaliers, atteigne 100 millions d’utilisateurs d’ici un an (comme Stewart Butterfield le pronostique), ne l’inquiète pas car selon lui cela ne menace pas directement la progression de Slack mais renforce la vision de ce dernier : si Microsoft met tant de budget sur la table pour copier Slack, c’est bien que la vision de la firme de Butterfield est la bonne… Il affirme qu’un  grand nombre de clients d’Office 365 choisissent de payer pour Slack plutôt que d’utiliser Teams gratuitement.

Slack compterait maintenant plus de 50 organisations qui dépenseraient plus d’un million de dollars par année pour Slack, soit 30 de plus qu’il y a un an. Environ 70 pour cent d’entre eux sont également des clients Office 365 et disposent donc de Microsoft Teams gratuitement…

Selon Stewart Butterfield :

« Ils choisissent Slack en dépit du fait qu’ils ont une solution de rechange groupée qui est commercialisée comme étant gratuite. Ils choisissent Slack parce qu’il s’adapte à la complexité et à l’étendue de leur entreprise, parce qu’il est ouvert, intégré à tous les logiciels qu’ils utilisent dans leur entreprise et parce que nous accordons une attention particulière à l’expérience utilisateur, ce qui crée un public très fidèle et engagé »

Le patron de l’entreprise californienne insiste sur les différences de l’approche de Microsoft qui reprend des solutions existante de sa gamme de produit au risque de complexifier l’usage (on trouve beaucoup de commentaires sur une « offre assez, voir trop touffue pour ne pas dire « usine à gaz »), c’est bien sûr un des angles d’attaque de Slack qui met en avant son approche plus originale :

« Slack représente une nouvelle catégorie de logiciels, et quelle que soit l’application qui s’ouvre lorsque vous cliquez sur un rappel d’agenda pour un appel vidéo, si vous avez besoin de travailler en étroite collaboration avec vos collègues dans un environnement qui peut s’intégrer profondément avec tous les logiciels que vous utilisez, il existe un choix clair et nos clients le savent « .

Slack a déclaré des revenus de 168,7 millions de dollars pour le trimestre, en hausse de 60 % sur un an. Elle a également terminé le trimestre avec des pertes certes, mais bien plus faibles que prévu à 0,02 $ par action.

Nous discutons de tout cela lors du Briefing Calipia (à Lille et Nantes cette semaine et Paris et Strasbourg la semaine prochaine). Venez nous rejoindre, il reste encore quelques places…

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.