Microsoft annonce SMI (Service Mesh Interface), Visual Studio Code Kubernetes extension 1.0, et Virtual Kubelet 1.0

Se déroulait hier la conférence KubeCon Europe à Barcelone, L’occasion pour Microsoft d’annoncer de nouveaux produits autour de  Kubernete :

  1. Les spécifications de SMI (Service Mesh Interface), un nouveau projet autour de l’infrastructure Service Mesh,
  2. La version 1.0 de son extension Visual Studio Code Kubernetes
  3. La version 1.0 de Virtual Kubelet.

Capture d’écran 2019-05-22 à 08.24.34

1. SMI est sans doute l’annonce la plus importante du lot. Ce projet Open source a été lancé par Microsoft il y a quelques mois et la liste des partenaires s’est rapidement étendue pour inclure AspenMesh, Buoyant, HashiCorp, Kinvolk, Pivotal, Rancher, Solo, mais aussi et surtout VMWare, Red Hat (IBM) et Docker. L’objectif est ici, grâce au maillage de rendre le réseau plus intelligent et dynamique, le tout contrôlée par des API de gestion sans dépendre d’une implémentation propriétaire (ce qui est le cas aujourd’hui). En fournissant une interface API générique, SMI permet aux développeurs d’utiliser les fonctionnalités mesh sans être lié à une implémentation particulière. Ils peuvent expérimenter et modifier les implémentations sans avoir à modifier leurs applications. La spécification SMI définit plutôt un ensemble d’API communes permettant aux fournisseurs de fournir leurs propres implémentations. Cela signifie que les fournisseurs peuvent soit utiliser directement les API SMI, soit créer des opérateurs pour convertir SMI en API natives.

2. L’extension open source Kubernetes de Visual Studio Code apporte l’intégration native de Kubernetes à Visual Studio Code. Ceci permet la prise en charge pour la gestion de la production des clusters Kubernetes. Microsoft a ajouté une API d’extensibilité qui permet à chacun de créer ses propres fonctions d’intégration en plus de l’intégration de base de Kubernetes de Microsoft.

3. Virtual Kubelet virtuel offre une intégration de Kubernetes aux technologies de conteneur sans serveur, telles que les instances de conteneur Azure. Le but est bel et bien d’ignorer la gestion d’un système d’exploitation, tout en utilisant Kubernetes pour l’orchestration.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.