Google dope G Suite à l’IA pour tenter de rattraper Microsoft

A l’occasion de sa conférence Google Cloud Next qui s’est tenue du 24 au 26 juillet à San Francisco, le Google a détaillé comment il comptait infuser de l’IA dans sa suite bureautique professionnelle, mais aussi renforcer la sécurité et permettre une gestion régionale des données.

Le but étant clairement de se positionner auprès des entreprises comme une offre attractive face à Office 365. Pour rappel il y a aujourd’hui quatre millions d’organisations qui utilisent G Suite, soit un million de plus qu’il y a un an, et bien que les deux ne sont pas vraiment comparables, Office 365 rassemble actuellement 135 millions d’utilisateurs payants mensuels.

Voici un résumé des annonces qui sont plus largement décrites dans un billet de blog de Google.

Les utilisateurs Gmail auront accès à l’outil Smart Compose dans les prochaines semaines. Google l’avait déjà annoncé lors de la conférence Google I/O en mai. Cette brique d’IA se nourrit du comportement de l’utilisateur pour faire ensuite des propositions de phrases ou d’adresses email souvent utilisées. Du machine learning est également ajouté à Docs, en version bêta, pour la correction grammaticale.

GSuite Smart-compose

Smart Reply est dans la même veine. Intégré dans le client de messagerie Inbox by Gmail depuis 2015, il l’est aussi à Google Allo et le sera prochainement à Hangouts Chat. Le système est fondé sur deux réseaux neuronaux artificiels pour analyser les messages les plus urgents et formuler, dans chaque cas, trois propositions : trois réponses rapides ou trois accroches.

GSuite smart-reply

Par ailleurs, le correcteur grammatical accessible aux bêta testeurs de Google Docs (uniquement en anglais pour le moment) peut traiter des règles complexes comme la subordination. Les erreurs supposées sont soulignées en bleu.

GSuite correcteur-grammaire

G Suite s’enrichit en parallèle d’une brique de contrôle vocal qui deviendra opérationnelle « plus tard cette année » sur des appareils compatibles avec la solution de visioconférence Hangouts Meet.

Deux autres évolutions portant sur la sécurité et la localisation des données ont été annoncées.

Tout d’abord le centre de sécurité ajouté en mars à G Suite a été amélioré. Les outils de détection des menaces sont complétés – pour l’heure en bêta pour les versions Entreprise et Éducation – par des solutions palliatives. On parle là de permettre aux administrateurs d’enquêter sur les comportements suspects tels que les transferts de fichiers volumineux, révoquer l’accès des utilisateurs et de supprimer les e-mails malveillants depuis une seule console.

Gsuite Security-center

Enfin davantage d’options pour la localisation des données sont proposées. Les utilisateurs de G Suite Business, Entreprise et Éducation vont pouvoir choisir entre l’Europe, les États-Unis ou une configuration hybride. Au démarrage, seront concernés Gmail, Agenda, Drive, Hangouts Chat, Docs, Sheets, Slides et Vault.

Bon

Gsuite data-regions

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.