Alliance IBM – Apple pour le marché entreprise

Annoncé hier par les présidents des deux sociétés, Apple et IBM s’associent sur le marché de l’entreprise. Regardons en quoi à notre avis et à chaud,  cette alliance apporte des bénéfices aux deux sociétés.

Coté Apple : 

  • IBM offre à Apple une image « Entreprise ». La compagnie est et restera sans doute pour de nombreuses années une référence incontournable d’acteur de l’industrie informatique 100% tourné vers l’entreprise, à l’époque de la consumérisation de l’IT et où beaucoup d’acteurs et constructeurs se cherchent une stratégie (à l’image de son concurrent de toujours HP par exemple), c’est rassurant .
  • IBM apportera sans doute dans la balance en plus de la crédibilité sur ce segment des forces de vente importantes pour Apple.
  • IBM dispose d’une réelle expertise de service dans le déploiement de technologies Apple : dont les iPad et iPhone très utilisés en interne mais aussi les Mac.
  • La compagnie a une expérience de développement d’applications mobiles au travers de ses entités de services, même si elle met en avant le cross-plateformes avec ses travers et ses MEAPs qui ne sont pas du meilleur gout pour Apple.
  • Mais surtout IBM n’a pas ou plutôt n’a plus de produits concurrents avec Apple : exit le PC revendu à Lenovo, et aucun matériel « mobile » plus généralement. La forte présence d’IBM dans le monde des Big Data et leur communication importante dans le domaine, n’est pas concurrente avec des positions d’Apple.

IBM Mobile First

Coté IBM :

  • Apple donne globalement un « coup de jeune » à la compagnie n’ayant jamais réussi à se positionner comme acteur grand public et ayant abandonné toute tentative de le faire (la volonté manquait sans doute aussi !).
  • Apple offre à IBM une stratégie pour de futurs objets connectés dont sa stratégie Big Data sera très friande…
  • Les opportunités en services autour de l’intégration des iOS en entreprise sont énormes. Les iPhones et iPad ont envahis les entreprises, à IBM de proposer des services pour mieux les intégrés. Le service est le principal métier d’IBM, c’est donc au coeur de son business…

Mais il y a bien entendu des ombres à ce tableau, sous forme de questions :

  • Apple IBMComment concilier des cultures d’entreprise aussi différentes ? IBM et Apple ont été habituées à tout contrôler toutes seules, à imposer leurs décisions aux autres sans trop de concertations. Même si IBM à depuis quelques années été obligé de mettre de l’eau dans son vin, Apple sera-t-elle prête à infléchir certaines positions pour écouter son nouvel allié ?
  • Quel est encore le véritable pouvoir de préconisation d’IBM ? Il s’est largement érodé au fils des ans, pris entre manque de vision technologique et de l’importance des services qui on amené la compagnie à se ranger aux volontés de ces clients sans tenter de les infléchir… Dans ce cadre l’Alliance Apple – IBM n’a-t-elle pas plus d’impact (ce qui n’est déjà pas si mal après tout) qu’une simple alliance avec une grosse SSII ?
  • Quel est le véritable pouvoir de développement logiciel d’IBM ? Cela reste une question, mais on ne peut pas dire que la Compagnie est eu « la main verte » avec les technologies Lotus et leurs évolutions, technologies pourtant tournées 100 % vers l’entreprise, en sera-il autrement pour leurs « 100 applications mobiles » apportées dans cette alliance ?
  • Quel sera le positionnement de l’alliance coté fournisseurs d’MDM (écosystème ô combien nécessaire à Apple pour la mise en oeuvre de ses périphériques en entreprise) ? Alors qu’IBM a racheté récemment Fiberlink (en décembre 2013) en complément de ses solutions internes, Apple sera-t-elle tenté de favoriser la solution de son partenaire face à d’autres acteurs (Airwatch, Mobileiron,…) plus complets ?

Mais au regard des réactions très négatives des fans d’Apple sur les sites spécialisé du constructeur à la pomme, ce sera une alliance sans doute délicate à concrétiser sur le terrain…

 

About Stephane Sabbague

Stéphane Sabbague est Président et co-fondateur du cabinet d'études Calipia. Au travers des activités de Calipia, Il anime de nombreuses formations et conférences. Ingénieur de formation, Stéphane a débuté sa carrière chez IBM France, il a occupé ensuite chez Microsoft, durant 11 ans, différents postes ventes et marketing, dont les dernières années celui de Directeur de la division Marketing Produit.

No comments yet... Be the first to leave a reply!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s