Les brevets : toujours une source d’ennui pour Google

logo_googleGoogle a acquis il y a 2 ans la société Motorola Mobility pour la somme (très importante) de 12,5 milliards de dollars.  L’objectif principal de Google avec ce rachat était de se doter d’un important portefeuille de brevets pour 1/ se protéger de ses concurrents et 2/ dégager quelques sources de revenus moyennant la cession de licences à des industriels souhaitant utiliser les brevets de la société.  Deux ans après, le moins qu’on puisse dire c’est que l’objectif est très loin d’être atteint. D’une part Google est empêtré dans toute une série de procès concernant la violation potentielle par Android essentiellement de brevets détenus par d’autres (Microsoft, Apple en particulier). Et ces différentes actions en justice ne tournent pas vraiment en faveur de la société de Mountain View. D’autre part, Google est également attaqué sur un certain nombre de ses propres brevets (issus du rachat de Motorola Mobility), en particulier sur les conditions que proposent Google pour licencier ses brevets liés à des technologies qui sont des standards du marché (voir ici notre billet à ce propos).  Dans ce domaine également, la justice ne s’aligne pas derrière Google. Le cout exorbitant du rachat de Motorola Mobility est donc très loin de s’avérer rentable ni stratégique pour Google.

Par ailleurs, Google vient de voir s’ouvrir un nouveau front dans cette guerre. Rockstar, organisation créée pour gérer le portefeuille de brevets Nortel acquis par Apple, BlackBerry, EMC, Ericsson, Microsoft, Sony, il y a près de 2,5 ans, vient d’engager les hostilités contre Google. Le prix payé par le groupement pour acquérir ces brevets était de 4,5 milliards de dollars (très loin du prix payé par Google pour Motorola), et Google à l’époque s’était positionné aussi sur ce rachat… Sur la base des 6000 brevets qu’il détient, Rockstar vient de lancer 8 actions en justice à l’encontre de Google mais également de 7 OEMs : Samsung, Huawei, ZTE, LG, HTC, Pantech, et ASUSTeK.  L’action engagée contre google porte sur la violation de brevets au coeur du business de Google : la recherche. Concernant les 7 autres, il s’agit plutôt d’Android.

Loin de se calmer, les tempêtes juridiques sont en train de se multiplier, et concernant celles déclenchées par Rockstar, elles peuvent aussi toucher  le coeur du business de Google (la recherche et les milliards de dollars de CA et de bénéfices qui y sont directement reliés) et plus seulement Android.

About Patrick Barriere

Directeur associé et co-fondateur du cabinet d'études Calipia. Il a occupé durant 10 années chez Microsoft différents postes dont ceux de Directeur d'Agence Grands Comptes en charge du secteur Public puis de l'industrie et de la distribution, Directeur des Opérations de la division PME/PMI. Ancien Ingénieur d'Affaires chez IBM, Patrick a débuté sa carrière comme développeur logiciel chez Jeumont-Schneider puis chef de projet chez GSI après avoir obtenu son diplôme d'Ingénieur ESIEE (1980).

No comments yet... Be the first to leave a reply!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s