Archives d’Auteur : Stephane Sabbague

#CES2023 : Snowpack, une solution très originale d’anonymisation et de sécurisation

Spinoff du CEA, où les concepteurs ont réalisé des POC, confirmant la faisabilité et la performance de la solution.

Le principe est le suivant : aujourd’hui sur Internet, les informations transitent sous forme de « paquets de données » qui regroupent les informations utiles et les métadonnées nécessaires à leur acheminement. S’il est possible de protéger les informations utiles en les chiffrant, les métadonnées restent visibles et constituent une vulnérabilité. La solution Snowpack fragmente l’information en flocons, c’est-à-dire en données aléatoires mais complémentaires. Ces « flocons » sont anonymisés et empruntent sur la toile des chemins distincts construits de manière anonyme. Il est dès lors impossible d’accéder à ces données et de les détourner à des fins malveillantes.

la technologie présenterai de nombreux avantages : résistance aux outils de surveillance de masse des réseaux, diminution drastique de la surface d’attaque visible ou encore non recours à un tiers de confiance. Selon eux, la technologies serait également capable d’offrir une solution actuellement « Quantum Resistant »…

Petite interview de son responsable technique :

#CES2023 : Rollkers, la marche assistée et augmentée

Solution très interessante d’une startup française pour les citadins : augmenter votre vitesse de déplacement en accélérant votre marche. Ce ne sont pas des patins électriques. C’est un peu comme des vélos à assistance électrique : si vous pédaler ils vous aident, ici, si vous marchez ils vous accélèrent ! Pas bête du tout.

Une petite interview que nous avons réalisé qui explique tout cela :

#CES2023 : ACWA la Startup française qui marque les esprits

Impressionnant ! La startup Française ACWA Robotics, basée à Bastia et Aix en Provence obtient un des 14 Best of Innovation Award, et se paye le luxe d’être parmi les 4 sociétés à ne pas louper au CES selon Forbes ! Une belle réussite pour cette entreprise qui ne comptait pas se rendre au CES, et n’était jamais venue.

La solution robotique autonome d’Acwa présente une percée révolutionnaire pour les services publics. Leur robot intelligent évolue à l’intérieur de la canalisation, sans arrêter la distribution d’eau, et fournit des données clés pour construire le jumeau numérique du réseau, économiser des millions de m3 d’eau et aider à optimiser les investissements des villes dans les infrastructures d’eau. Rien que cela !

Nous avons réalisé une petite interview de Jean-François Rossi, directeur technique et fondateur de Acwa robotics.

#CES2023 : Les régions françaises très présentes… et le font (un peu trop ?) savoir

Décidément, c’est le retour à la normale « pré-covid » pour l’édition 2023 du CES. Et la France sera largement représentée, une excellente nouvelle pour l’écosystème des Startups et on retrouve l’éternelle compétition sur la représentation des régions françaises qui elles aussi veulent disposer de leur espace bien délimité sur le salon Eureka (le salon des startups) elles seront toutes là.

Autant le dire tout de suite, l’intérêt de ce regroupement n’est pas des plus évident pour le visiteur étranger, ni pour le visiteur français. Mais visiblement se retrouver tous sur la manière French Tech et uniquement cette dernière (dont la marque est vraiment bien connue maintenant) n’est plus suffisant. Dommage, je trouve que cela brouille un peu le message global d’autant que nous sommes les seuls à « découper » ainsi nos pavillons. Peu importe que ce message soit inaudible pour les étrangers, le message est avant tout franco-français, il faut bien que les responsables régionaux indiquent à leurs électeurs qu’ils sont au CES et donc qu’ils sont innovants…

Amusant de voir aussi les différences de communications : Alors que le service de presse de La région Sud distribue un dossier de presse très complet et très bien fait mettant en avant les entreprises de la région qui seront présentes et leurs solutions, tout comme la région Auvergne Rhône-alpes et la région Haut de France par exemple , le service de presse de la région Ile de France annonce triomphalement que « Valérie Pécresse se rendra au CES à Las Vegas le 5 janvier 2023« … Réellement un « faire-venir » pour l’investisseur international ?

Avec la forte présence des entreprises françaises au CES depuis 2016 sous l’impulsion des politiques et de Business France, le message d’attractivité du pays pour les startups est passé, c’est maintenant chaque région qui veut se mettre en avant avec un message pas toujours à destination de l’international…

Bon on ira faire un tour sur ces différents pavillons et on vous dira tout le bien que l’on en pense 🙂

Le sous-système Android de Windows 11 passe en Android 13

Sans même un message sur le blog officiel de Windows, Microsoft a publié une importante mise à jour pour Windows Subsystem for Android (WSA). La dernière version met à niveau le système vers Android 13 (pour rappel sorti officiellement en octobre dernier). Microsoft se comporte donc comme tout constructeur de Smartphone avec son sous-système, il porte les mises à jours…

Pour rappel, le sous-système Windows pour Android Preview est un programme béta spécifique non inclu dans le programme Windows Insider (pourquoi faire simple…). Mais du coup, point positif, il est du coup possible de s’inscrire pour recevoir les premières mises à jour de WSA sans avoir à installer les versions préliminaires de Windows 11 et risquer de rencontrer des problèmes si c’est seulement le support en bâta d’Android qui vous faut pour le test d’une apps par exemple.

Selon l’éditeur cette version devrait apporter plusieurs améliorations , telles que l’amélioration de la saisie de la souris, les nouvelles fonction du presse-papiers apportant la Prévisualisation des éléments copiés, des améliorations pour le redimensionnement des applications, etc.

Voila la liste communiquée par Microsoft des amélioration apportées par cette version :

  • Mise à jour du sous-système Windows pour Android vers Android 13
  • Ajout d’une nouvelle commande qui ferme WSA pour l’automatisation : wsaclient.exe /shutdown
  • Améliorations des performances de démarrage (50%, cas P10)
  • Améliorations de la saisie du clic de la souris
  • Améliorations de la stabilité du presse-papiers
  • Améliorations du redimensionnement des applications
  • Mise à niveau vers la technologie Intel bridge pour Android 13
  • Améliorations de la fiabilité de l’ouverture des fichiers multimédia dans Windows
  • Entrées Jumplist pour les applications prenant en charge le raccourci d’application

Sondages instantanés dans Teams

Les utilisateurs de Teams ont commencé ce mois à disposer d’une nouvelle fonctionnalité pour permettre d’interagir plus rapidement avec les participants d’une réunion. Un sondage instantané permet de, je cite de « prendre le pouls de votre public et de recueillir des opinions et des commentaires pendant la réunion« .

Alors oui, l’utilisation de sondages (via Form) était déjà disponible dans la pratique, mais nous avons ici à faire à une option super rapide à utiliser afin d’en faciliter l’usage. Ainsi vous pouvez lancer l’un des trois types de sondage prédéfinis en un seul clic, ce qui ne vous prendra pas beaucoup de temps. On retrouve ainsi les types de sondage prédéfinis suivants :

  • Yes/No
  • Pouces en l’air/Pouces en bas
  • J’aime/je n’aime pas

Remarquez au passage que l’option Yes/No reste en anglais (Bug ?) alors que toute l’interface de mon Teams est en français…

L’auditoire devra ensuite cliquer sur le bouton approprié pour partager son opinion directement. Pour les organisateurs de réunions, vous pouvez lancer un sondage instantané en suivant les étapes ci-dessous :

  1. Cliquez sur le bouton Sondages.
  2. Donnez question à laquelle vous souhaitez que votre public réponde (par exemple, Êtes-vous ceci).
  3. Dans la section Lancer un sondage instantané, sélectionnez le jeu d’options que vous souhaitez utiliser.

C’est donc bien plus rapide que de lancer des sondages d’autres types mais en revanche pour rappel beaucoup plus riche 🙂

Pour rappel vous pouviez également utiliser des composants Loop pour cela. Microsoft élargi donc encore le choix quitte à le compliquer pour certains…

Lorsque l’anti-malware est utilisé comme malware…

La société SafeBreach, a récemment publié un POC montrant comment les solutions anti-malware peuvent être détournées pour effacer ou supprimer définitivement des fichiers inoffensifs sur votre PC. Le POC s’appelle « Aikido » et s’inspire de l’art martial japonais qui est utilisé pour retourner les mouvements des adversaires contre eux.

Yair, le chercher en sécurité de SafeBreach explique queAikido est basé sur ce que l’on appelle la vulnérabilité TOCTOU (time-of-check to time-of-use). Une solution antivirus détecte et détermine d’abord un fichier comme étant malveillant, puis le supprime. Aïkido utilisant TOCTOU insére un chemin alternatif après la détection du malware pour ensuite conduire à la suppression d’un fichier légitime au lieu de ce fichier malveillant par l’antivirus lui-même. Même les fichiers système peuvent être supprimés à l’aide de cette méthode…

Microsoft a déjà reconnu l’exploit dans Defender et bon élève, a corrigé immédiatement la vulnérabilité. D’autres grands éditeurs de logiciels anti-malware comme Avast, AVG et TrendMicro ont également été confrontés à cette faille. En revanche d’autre éditeurs populaires comme McAfee et BitDefender se serait pas touchées. Fait intéressant, dans le cas de Defender et Defender for Endpoint, Yair a remarqué que Defender ne supprimait pas les fichiers, mais les dossiers à la place.

Vous trouverez plus de détails sur Akido Wiper et l’exploit sur le site officiel de SafeBreach. Le POC Akido a été présenté lors de la récente conférence sur la sécurité Black Hat Europe 2022.

#CES2023 : 200 startups françaises de retour à Las Vegas

Le CES qui commence dans moins de 4 semaines maintenant va bien faire le plein, premier CES dans des conditions à priori normale, mis à part l’absence des chinois (les assouplissements récents étant décidés trop tard).

On apprend aujourd’hui que les startups accompagnées par Business France vont encore se distingués par leur nombre sur cette édition 2023. On entendra largement parler français dans les allées de l’Eureka Park (le salon dans le salon consacré au Startutps). La délégation française sera aussi représentée au « Pavillon des véhicules » au LVCC cette fois. 16 entreprises françaises seront ainsi dans le secteur du véhicule autonome et intelligent. Nous avions à ce propos appris que la Keynote d’ouverture du CES sera faite par le Carlos Tavares, le patron de Stellantis.

La France risque bien de reprendre sa seconde place (derrière les USA bien sûr) en sociétés représentées. Nous vous dirons tout cela lors de nos visites 🙂

Business France indique que les sociétés françaises seront particulièrement représentées dans les domaines tels que la santé, le bien-être, la mobilité, la GreenTech, l’IA, la robotique, la SportTech, la SmartHome, la cybersécurité et le Metaverse.

Des temps forts rythmeront les 4 jours du salon avec 3 événements et la traditionnelle soirée spéciale French Tech (à laquelle se presse habituellement les politiques… depuis qu’un certain Emmanuel M. avait inauguré cette pratique…)

Honnêtement c’est pas forcément l’évènement le plus interessant (des discours très convenus et très formel des différents « sponsors »), et notre présence dépendra des autres sollicitations presse.

  • Le Jeudi 5 janvier sera dédiée à la Consumer Tech, la HealthTech et l’Industrie 4.0. Cette journée se terminant par la soirée French Tech .
  • Le vendredi 6 janvier : un focus sur l’Intelligence Artificielle, les GreenTech, les smart cities, la mobilité et le tourisme.
  • Le samedi 7 janvier : des discussions autour de la place des femmes dans la tech mais aussi du Web3 / Metaverse.

Nous ne manquerons pas de publier sur le blog les moments marquants.

« Entrées précédentes Derniers articles »