#CES 2022 : Qualcomm veut s’imposer dans l’automobile

À l’occasion du CES 2022, Qualcomm a annoncé plusieurs nouvelles extensions de ses partenariats avec de grands constructeurs automobiles afin de fournir des plates-formes matérielles et logicielles pour les véhicules connectés, en s’associant à Volvo, Honda et Renault pour ajouter davantage de fonctionnalités à leurs prochaines voitures.

Qualcomm dispose déjà d’une suite complète de plateformes automobiles, qu’elle appelle le Qualcomm Digital Chassis. L’objectif est de fournir aux constructeurs automobiles une variété d’outils qu’ils peuvent utiliser pour rendre leurs voitures plus intelligentes et plus connectées.

Ces outils comprennent :

  • Snapdragon Ride, qui fournit des technologies d’assistance au conducteur et de conduite automatisée.
  • Snapdragon Cockpit, pour les expériences embarquées, y compris les SoC et les solutions logicielles pour l’alimentation d’écrans multiples et de systèmes audio/vidéo/multimédia.
  • Snapdragon Auto Connectivity, qui fournit aux constructeurs automobiles des solutions LTE, 5G, Wi-Fi et GPS pour connecter les voitures à Internet, au cloud et à d’autres véhicules.
  • Snapdragon Car-to-Cloud Services, qui fournit des fonctions de sécurité et une plateforme pour ajouter des mises à jour over-the-air et des services payants, intégrant le backoffice d’analyse des véhicules et des utilisateurs.

Pour rappel c’est sur ce point que Microsoft avec Azure est très présent, en concurrence donc avec Qualcomm. Microsoft ayant fait le choix de s’associer avec les équipementiers automobile, eux aussi en pleine transformation digitale, la part du logiciel deviendra prépondérente dans leurs offres dans les années à venir.

Honda, par exemple, a annoncé lors du CES 2022 qu’il utiliserait la plate-forme Snapdragon Cockpit de troisième génération de Qualcomm pour alimenter son système d’infodivertissement basé sur Android dans les prochaines voitures qui seront commercialisées aux États-Unis au second semestre 2022 et au début 2023. Volvo a annoncé un plan similaire lors de la conférence, en collaborant avec Qualcomm et Google pour proposer des systèmes d’infodivertissement Android dans son prochain SUV Polestar 3 et dans le SUV entièrement électrique prévu par Volvo.

Renault, quant à lui, prévoit d’adopter le Digital Chassis de Qualcomm de manière plus complète, en utilisant les plates-formes Qualcomm pour la connectivité, l’assistance au conducteur, les expériences dans le cockpit et les services en nuage sur les prochains véhicules Renault. Sans préciser comment celà s’articule avec les partenariats en place avec Microsoft dans ce même domaine…

Ces nouveaux accords s’ajoutent à ceux que Qualcomm avait déjà conclus avec d’autres grands constructeurs automobiles, notamment BMW, General Motors et Hyundai.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.