La majorité des PC ne sont pas éligibles à Windows 11…Et après ?

A la veille du lancement officiel de Windows 11, une étude intéressante menée récemment sur environ 30 millions d’appareils provenant de 60 000 organisations fait apparaitre que la majorité des PC ne peuvent pas être mis à niveau vers Windows 11 car ils ne répondent pas aux critères de configuration requise. L’enquête a été menée par Lansweeper et le rapport publié s’intitule « Windows 11 Readiness Audit » (le résumé est accessible en suivant le lien).

La faute à qui ?

Selon Microsoft, pas de doute : c’est les exigences en matière de sécurité. Mais pas seulement en réalité, le processeur est souvent à la source des problèmes. Windows 11 a mis en place des mesures de sécurité très strictes qui nécessitent TPM 2.0, Secure Boot mais aussi un processeur officiellement pris en charge par Microsoft. Et sur ce dernier point des incohérences peuvent apparaitre, avec des processeurs plus anciens supportés mais pas des processeurs relativement récents (< 4 ans). Là où les choses sont encore plus complexe, c’est que rien n’interdit apparemment à un constructeur d’ajouter le support de tel ou tel processeur non présent dans la liste officielle de Microsoft…

En fait, même les machines virtuelles ne sont plus épargnées par des critères aussi stricts et les fournisseurs de système de virtualisation travaillent tous sur des pilotes de contournement. Sans surprise donc, Microsoft a déclaré qu’il s’agit d’un élément essentiel car la sécurité est primordiale dans son nouveau système d’exploitation.

Si la plupart de ces PC remplissent la condition des 4 Go de RAM (ouf !), la majorité (55,6 %) n’ont pas de processeur figurant dans la liste officielle de Microsoft. Et un cinquième des PC (19,26%) ont également échoué à la vérification du TPM 2.0. Les données montrent qu’environ 20% des stations de travail physiques et environ 5% des serveurs physiques échouent sur le support de TPM 2.0.

Windows 11 update minimum system requirements
Image Lansweeper

Toutes les machines ne passeront pas Windows 11, et après ? Si l’on en croit le relativement faible bruit médiatique autour de Windows 11, bon nombre d’organisations resteront sans soucis sour Windows 10 qui continuera d’évoluer. Windows 11 étant largement perçu (en particulier outre atlantique) comme une mise à jour faite pour les nouveaux PC et surtout pour lutter contre la montée en charge des Chromebooks, dont Microsoft reprend avec cette version les codes de l’interface.

Nous reviendrons sur ces différents éléments lors du prochain Briefing Calipia en décembre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.