Starlink ouvre (timidement) son service en beta

image SpaceX

Vous connaissez SpaceX, la société d’exploration spatiale d’Elon Musk, pour avoir permis au américains de repartir sur la station internationale par leur propres moyens. Mais SpaceX envoie aussi régulièrement des satellites pour le projet Starlink d’Elon Musk de service internet à faible latence. La faible latence étant possible grâce à l’orbite basse et la densité de satellites.

Il a fallu du temps pour se projet se concrétise, mais nous le savons Elon Musk est persévérant. Aujourd’hui, la société invite ses clients à tester le service dans ce qu’elle appelle la « Better Than Nothing Beta ». Donc en gros, pas de survente du service ! D’autres diront qu’au moins la société annonce la couleur 🙂 SpaceX est assez franc sur ce à quoi les utilisateurs doivent s’attendre en s’inscrivant au programme. Une bonne manière d’éviter aussi les plaintes. La société affirme que les utilisateurs peuvent s’attendre à des vitesses variant de 50 à 150 Mb/s, et des temps de latence de 20 à 40 ms au cours des prochains mois, à mesure que le système continuera à s’améliorer. Parfois, l’entreprise précise aussi que le service ne soit pas du tout disponible. C’est un peu le principe d’une Beta…

Oui mais…

Une beta est en général gratuite, on utilise un service imparfait gratuitement et l’on prend du temps pour remonter les problèmes. Pas cette fois ! Les clients doivent acheter le kit Starlink pour s’installer, qui comprend un terminal pour se connecter au réseau satellite, un routeur Wi-Fi et un trépied de montage. Cela coûteront de même 499 dollars mais en plus ils doivent payer le service : 99 dollars par mois. Une beta payante donc.

Rassurez-vous, pour aider les utilisateurs à installer le matériel, une application Starlink disponible pour Android et iOS, aide gratuitement les utilisateurs à trouver le meilleur endroit pour installer le terminal, à vérifier s’il y a des obstacles, etc.

La description de l’application indique que ce programme bêta permettra d’offrir le service aux États-Unis et au Canada cette année, la couverture quasi mondiale pouvant être atteinte en 2021. À suivre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.