Microsoft Cloud for Healthcare disponible

A l’heure où le microcosme du cloud français s’agite autour de l’hébergement de certaines données de santé (françaises) chez Microsoft, ce dernier vient d’annoncer la disponibilité générale de son cloud spécialisé pour le monde de la santé : Microsoft cloud for Healthcare, qui fédère Azure, Microsoft 365, Dynamics 365, et Power Platform. Annoncé en mai dernier, ce cloud spécialisé est donc maintenant ouvert à tous les acteurs du domaine (professionnels de santé, patients, assureurs …), pour construire et héberger des solutions. Avec cette nouvelle brique, Microsoft compte bien renforcer ses positions sur un marché crucial, en particulier dans cette période de pandémie mondiale.

Ce qui suscite le débat en France, c’est le choix en juin dernier de Microsoft comme hébergeur du Health Data Hub (ou Plateforme des données de santé), la plate-forme créée fin 2019, pour centraliser des données de santé de Français à des fins de recherche médicale, choix effectué au détriment du français OVH. Cette plateforme se veut un point focal pour le stockage des données de santé des français, qu’elles soient administratives ou cliniques. Dans le domaine des données de santé, la France a défini des objectifs ambitieux avec, dès 2016, la création du SNDS (Système National des Données de Santé), première tentative de plateforme fédérant des données de santé de différentes sources (assurance maladie, hôpitaux …). Le Health Data Hub est le dernier produit de cette démarche, et le choix d’un acteur américain, Microsoft, pour fournir l’infrastructure de la plateforme a suscité des réactions fortes de l’écosystème français, s’appuyant en particulier sur l’invalidation en juillet 2020 par la Cour Européenne de Justice du Privacy Shield, accord qui régissait les transferts de données entre l’Europe et les USA. Le Conseil d’Etat saisi par plusieurs organisations, a rendu une décision le 13 octobre dernier, qui si elle n’invalide pas le choix Microsoft, confirme l’existence de risques de fuites de données et demande des garanties supplémentaires. La recherche de telles garanties auprès de Microsoft sera t’elle positive ou bien le gouvernement devra t’il sélectionner un autre fournisseur ? Pour l’instant, pas de réponse à cette question, mais il est clair que les retards/absence total d’acteurs d’envergure, français ou européens, pour offrir des alternatives cloud crédibles face aux géants Microsoft, Google ou AWS, va peser lourd dans la réponse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.