La startup française Withings lève 60 millions de dollars pour développer des services de santé connectés pour le marché des entreprises

WithingsVous connaissez Withings, cette startup spécialisé sur les objets connectés souvent liés à la santé. La société a lancé des produits allant d’une balance connectée à des bracelets de fitness, en passant par des montres intelligentes et un tensiomètre. Ses produits peuvent mesurer des éléments tels que la rigidité artérielle pour détecter d’éventuels problèmes cardiaques et le sommeil pour aider les patients qui souffrent d’apnée du sommeil. Parmi les nouveaux produits que nous avions découverts au CES en janvier dernier, on trouve une nouvelle montre intelligente pour le sport, un moniteur de fréquence cardiaque et une version du tracker pour l’enregistrement des électrocardiogrammes appelée Move ECG (fonctionnalité que l’on retrouve sur l’Apple Watch depuis 2 ans avec la version 4).

Elle avec été rachetée par Nokia au prix fort en 2016 pour être revendu à un de ses fondateurs beaucoup moins cher 2 ans plus tard… Aujourd’hui elle poursuit sa forte croissance avec une nouvelle levée de fonds. Le rachat par Nokia avait été un sérieux handicap pour le jeune pousse de Boulogne Billancourt, les lourdeurs administratives de ce grand groupe (fait de l’intégration rappelons le, d’entreprises en difficultés : Nortel, Alcatel, Lucent…)  n’étant pas compatible avec l’agilité nécessaire du marché de l’IoT.

Withings a levé 60 millions de dollars de capital-risque à mesure que l’entreprise élargit son champ d’action pour inclure des clients entreprise. Le fait de cibler davantage de clients professionnels lui offre l’occasion de tirer parti du travail qu’elle a accompli en fabriquant des appareils destinés aux consommateurs ainsi que les données génèrées (ce qui peut-être une source d’inquiétude pour ces mêmes consommateurs).

Pour Mathieu Letombe le PDG de Withings :

« Ce qui fait notre force aujourd’hui sur le marché B2B est tout le travail que nous avons fait du côté B2C, comme le travail sur la durée de vie des batteries, la conception et la connectivité ». « Ce sera vraiment important pour nous lorsque nous développerons des appareils, car les besoins des deux marchés se chevauchent ».

Ce financement sera utilisé, en partie, pour développer MED PRO, la nouvelle division B2B de l’entreprise, crée l’année dernière. Withings compte actuellement 250 employés. L’entreprise prévoit d’en embaucher 100 de plus au total, dont certains pour ses ventes et son marketing aux États-Unis ainsi que pour son groupe d’ingénierie à Boulogne-Billancourt (92).

Avec le lancement de MED PRO. la société cible donc les opportunités avec les entreprises, les assureurs, les institutions de recherche et les plateformes médicales. L’objectif est de trouver des moyens d’utiliser plus largement les appareils et les données que Withings a créés. Ainsi la division MED PRO met les données de Withings à la disposition des chercheurs universitaires et pharmaceutiques pour permettre des études cliniques et universitaires. Par exemple, le ScanWatch de Withings va être utilisé dans un projet de recherche au département de cardiologie du centre médical de l’université de Munich pour surveiller les patients COVID-19. Le ScanWatch peut mesurer à la fois la fréquence cardiaque et les niveaux d’oxygène dans le sang.

Gilde Healthcare, Idinvest Partners et Bpifrance ont co-dirigé le tour de table. Parmi les autres investisseurs qui ont participé, on peut citer BNP Paribas Développement, ODDO BHF Private Equity et Adelie Capital.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.