IoT : 1 000 milliards de puces ARM, mais quelles solutions ?

Les chiffres concernant l’IoT donnent le vertige, les études se contredisent néanmoins souvent sur le potentiel de ce marché. Une chose est sûre néanmoins, il sera à court terme de plusieurs dizaines de milliards d’euros…

La stratégie Microsoft en matière d’IoT est assez pertinente (nous en reparlerons lors d’une session dédiée du Briefing Calipia), en disant avant tout que la stratégie IoT d’un acteur doit être en premier lieu une stratégie business, tant ces objets demain permettront de mettre en place de nouveaux services, de modifier le business existant des sociétés.

Capture d_écran 2018-10-29 à 16.27.14Lors de la conférence IoT de Barcelone fin octobre le leader des processeurs, Arm,  en la personne de Himagiri Mukkamala (directeur général et vice-président senior) déclarait que la société et les différents fondeurs exploitant les modèles ARM, s’apprêtent à créer un monde doté d’un billion (mille milliard) d’objets générant 10 fois plus de flux de données d’ici 2035… Et bien que le potentiel de l’IoT soit en mesure de catalyser un changement de Business Model dans les entreprises, sa mise en oeuvre risque d’être plus problématique pour les entreprises , tant le volume de données sera important, leur exploitation devant également nécessiter une capacité de calcul énorme. Pour préparer le terrain, il faudra mettre en place des infrastructures permettant le déploiement et la gestion de ces appareils ainsi que les données qu’ils collectent. « Si vous ignorez ceci, vous ne pouvez jamais obtenir le résultat souhaité » précise Himagiri Mukkamala. Il faut donc considérer l’ensemble et pas seulement un composant. C’est le sens développements stratégiques que propose ARM et des alliances que l’entreprise noue.

Ainsi outre le développement des offres IoT intégrées,  la société continue également de développer des partenariats stratégiques, notamment avec Intel, myDevices et Arduino. Le partenariat Intel vise à rationaliser l’intégration et la gestion des plates-formes Intel (Architecture x86) pour assurer la compatibilité avec les appareils et les passerelles IoT basés sur de l’Arm. Dans le même temps, myDevices a adopté le concept «IoT in a Box», permettant de rationaliser les déploiements IoT pour des applications spécifiques. Enfin, le partenariat avec Arduino rationalise la gestion de la connectivité cellulaire per exemple.

Capture d’écran 2018-10-29 à 16.30.21.png

Pour ce qui est du stockage et de la gestion des données, la société propose l’offre Pelion Connectivity Management qui permet une interface unique d’accès au stockage sur différents Cloud mondiaux. Arm a également annoncé une distribution spécifique de système d’exploitation Linux : Mbed dédié à l’IoT.

L’idée est d’être en mesure de proposer des offres complètes de bout en bout pour à la fois réduire les couts de déploiement et d’administration des systèmes (tout en garantissant l’évolutivité de la solution). Manière aussi de lutter à armes égales face à aux géants du numérique que sont Google (Avec Android Things) et Microsoft avec (Azure Sphere et IoT Central) per exemple qui pourraient marginaliser l’acteur incontournable qu’est ARM du secteur de la mobilité aujourd’hui et de l’IoT demain.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.