Accord Entreprise Microsoft : Add-Ons et SCE

Microsoft poursuit la transformation de l’Accord Entreprise (AE), son contrat phare pour les entreprises (plus de 250 PC ou utilisateurs). Cette transformation entamée en 2011, vise à gommer les frontières entre le monde on premise et le monde cloud, du point de vue licensing, pour les clients engagés sur les technologies Microsoft;

Les Transitions

Ainsi depuis plus d’un an, il est possible dans le cadre de son AE de souscrire à des services Office 365 pour « basculer » tout ou partie des utilisateurs vers le monde en ligne Microsoft. Cette bascule signifie l’arrêt de la Software Assurance pour les briques logicielles concernées (celles qui vont se retrouver offertes sous forme de services dans Office 365) et donc la fin des bénéfices de la SA : accès aux nouvelles versions des logicielles, jours d’aide au déploiement, bon de formation… pour n’en citer que quelques uns. Une terminologie est ainsi apparue pour accompagner cette transformation :

  • la notion de Transition, équivalente (ie le niveaux de services fournies par la cible Office 365 correspond aux workloads des composantes AE : par exemple CORE CAL vers Office 365 Plan E1), ou non équivalente (le contraire, par exemple, j’ai un AE avec une CORE CAL et WIndows et je souhaite évoluer vers de l’Office 365 E3). Les transitions équivalentes n’impliquent pas de surcoût pour le client au moment de la transition, les transitions non équivalentes au contraire associent un coût de transition, payable en une fois au moment de la transition (ou en décalé à la date anniversaire suivante de l’EA moyennant l’utilisation de la mécanique de réservation de licences).
  • La notion de Bridge, corollaire des transitions, puisqu’elle permet de conserver dans le périmètre de l’AE les composantes sous AE qui ne se retrouvent pas dans le service Office 365 retenu. Par exemple, un client qui décide de partir d’un AE avec Office Pro et Enterprise CAL Suite vers un Office 365 E3, va devoir souscrire à cette mécanique de Bridge pour conserver dans le périmètre de son AE les différentes CAL de son ECAL Suite qui ne sont pas reprises en E3 (ex : Windows Server, SCEP et SCCM…). Pour celà la transition va s’accompagner d’un ECAL Bridge pour Office 365, sous la forme d’une redevance récurrente, payée à chaque date anniversaire pour chacun des postes/utilisateurs de l’AE qui auront été basculés vers l’online.

A suivre les Add-Ons pour Office 365 et la nouvelle option serveur de l’AE : SCE (Server & Cloud Enrollment)

Les Add-Ons pour Office 365

Depuis le 1er août 2013, Microsoft offre à ses clients AE une nouvelle possibilité d’utiliser ses services en ligne depuis son contrat AE, mais en conservant son AE intact, et donc en continuant à bénéficier de la SA sur tous  les postes mêmes ceux qui utiliseraient des services Office 365.

Pour cela Microsoft propose à ses clients AE AVEC des CAL Suite (CORE ou Enterprise) et de l’Office ProPlus de pouvoir utiliser des services Office 365 moyennant la souscription à ces Add-Ons Office 365.  Avec ces Add-Ons, l’AE ne change pas le client continue d’acquérir ses licences par le biais de l’AE, sans aucun changement, et en bénéficiant donc des avantages de la SA qui continue à couvrir tous les postes qualifiés.

L’intérêt des Add-Ons réside dans leur prix et la flexibilité de souscription :

  • le prix est établi de telle façon que le coût global pour un client par utilisateur est environ identique (par utilisateur/an) si il fait le choix d’une transition/bridge ou celui de l’Add-On
  • les différences entre ces 2 alternatives (Transition/Bridge et Add-On) portent principalement sur :addons office 365
    • le maintien de la SA avec les Add-Ons
    • un Add-Ons est un produit additionnel de l’EA, commandable sans quantité minimum, ajustable à la hausse comme à la baisse. En tant que produit additionnel, les Add-Ons ne répondent pas à l’obligation de couverture globale de l’AE, donc il faut continuer à appliquer les True-Up pour tous les nouveaux appareils qualifiés.

Le type d’Add-On (par poste ou par utilisateur selon l’AE) qu’un client peut souscrire dépend du contenu de son AE et de sa cible Office 365 (cf tableau récapitulatif ci contre).

Server and Cloud Enrollment

Cette nouveauté, non encore disponible, mais largement annoncée par diverses sources Microsoft (ex : voir sur cette page, le lien pour télécharger une courte brochure de présentation : « Coming Soon, Server & Cloud Enrollment ».)

Le SCE est une nouvelle option du contrat Accord Entreprise, qui constitue en fait une évolution de l’Option Plateforme Applicative (EAP), et va remplacer 3 options existantes : EAP (SQL Server, SharePoint Server, BizTalk Server, Visual Studio), ECI (Option Infrastructure de Base : Core Infrastructure Suite = Windows Server et System Center) et EWA (Windows

sce

Azure). La cible de la nouvelle option SCE est selon la brochure Microsoft constituée des clients très engagés (« highly committed« ) sur la plateforme Microsoft. Le principe de souscription de SCE est simple, un client choisit une ou moins des 4 composantes disponibles (schéma ci contre).  Chacun des 3 premiers composants intègrent l’accès à WIndows Azure, qui peut par ailleurs être souscrit séparément en tant que 4ème composant SCE.

Selon la brochure Microsoft, au delà de la simplification contractuelle (3 options EAP, ECI et EWA remplacer par une seule), SCE offre un certain nombre d’avantages par rapport aux options existantes EAP et ECI, parmi lesquelles :

  • 15% de réduction sur les nouvelles licences L et les achats de SA (seules les L en bénéficient aujourd’hui)
  • 5% de réduction sur les renouvellements de SA
  • introduction d’une souscription pour les licences non à jour de la base installée (à la place d’un achat de L).

On peut noter toutefois, qu’avec l’option SCE, la composante Infrastructure de base impose une couverture CIS pour toute la base installée (avec SA), obligation qu n’existe pas dans l’ECI actuel. Un client qui ne souhaiterait pas couvrir sa base globalement pourra néanmoins continuer à acquérir des licences CIS dans leur programme de licences en volume (Select Plus par exemple), sans contrainte particulière (mais sans bénéficier donc des réductions du SCE).

La date de disponibilité de SCE reste encore incertaine, ainsi que la fin des options actuelles. Selon les pratiques de Microsoft, tout client avec un enrollment EAP ou ECI en cours à l’annonce de SCE pourra continuer à bénéficier de sont contrat jusqu’à son terme si il le souhaite, les changements n’intervenant qu’au moment du renouvellement.

Publicités

À propos de Patrick Barriere

Directeur associé et co-fondateur du cabinet d'études Calipia. Il a occupé durant 10 années chez Microsoft différents postes dont ceux de Directeur d'Agence Grands Comptes en charge du secteur Public puis de l'industrie et de la distribution, Directeur des Opérations de la division PME/PMI. Ancien Ingénieur d'Affaires chez IBM, Patrick a débuté sa carrière comme développeur logiciel chez Jeumont-Schneider puis chef de projet chez GSI après avoir obtenu son diplôme d'Ingénieur ESIEE (1980).

Rétroliens/Pings

  1. Arrivée officielle de la nouvelle option AE : SCE (Server and Cloud Enrollment) | Calipia : le blog - 7 novembre 2013

    […] en parlions ici début septembre, SCE, la nouvelle option de l’Accord Entreprise (AE) est donc officiellement disponible […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s