Blackberry : une troisième place inaccessible ?

La firme canadienne n’en fini pas de se chercher. Elle serait maintenant en quête de « d’alternatives stratégiques » envisageant y compris la vente (sa capitalisation boursière est de 6 milliadrs de $), la sortie de la bourse… Autant dire que cela ne sent pas très bon pour la suite. Nous l’écrivions à la fois dans ce blog mais aussi dans La Lettre Calipia, la troisième place après Android et iOS est très convoité, en premier lieu par Microsoft, avec les moyens financiers important que peut se permettre l’éditeur de Redmond. Ces moyens, Blackberry ne les a pas ou plus. Or, c’est le nerf de la guerre pour « acheter » les premiers développements applicatifs afin de faire croitre les stores. Plusieurs indicateurs sont dans le rouge pour le canadien.

  • Bien que son nouveau système d’exploitation soit une réussite technologique, que ses nouveaux modèles ont été bien accueillis par la presse et les premiers utilisateurs : les ventes sont modestes, de mois en mois, les parts de marchés continuent de descendre.
  • Le nouveau store de la société est en très faible croissance, rien à voir en tout cas avec ceux des 2 leaders et même celui de Microsoft qui commence, enfin, à grossir significativement.

store BB10

  • Rien ne va plus dans les entreprises, coeur de cible du canadien. Il suffit de voir le nombre de société qui migrent ou envisagent la migration vers l’iPhone ou les Android pour s’en convaincre. Blackberry avait réussi à contenir ce flux il a a six mois, avec les promesses du BB10, rien n’y fait maintenant.

A qui profite cette contre performance ? Sans doute dans l’immédiat aux leaders Apple et Samsung en tête coté constructeurs, mais aussi et surtout à mon avis au numéro 3 : Microsoft / Nokia. La bonne réputation de Nokia dans les entreprises peut aussi donner le change, voir faire vaciller dans un premier temps les Smartphones de moindres qualités de fabrication sous Android qui débarquent toujours un peu plus nombreux.

Paradoxe : alors que les entreprises recherchent de plus en plus à organiser le déploiement de leur smartphones , à mieux les contrôler avec des MDM (Mobile Devices Management) celui qui avait déjà tout se retrouve de plus en plus marginalisé…

Publicités

À propos de Stephane Sabbague

Stéphane Sabbague est Président et co-fondateur du cabinet d'études Calipia. Au travers des activités de Calipia, Il anime de nombreuses formations et conférences. Ingénieur de formation, Stéphane a débuté sa carrière chez IBM France, il a occupé ensuite chez Microsoft, durant 11 ans, différents postes ventes et marketing, dont les dernières années celui de Directeur de la division Marketing Produit.

Pas encore de commentaire... Lancez-vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s