L’omniprésence de Google sur Internet en Amérique du Nord

deepfield 2La société américaine Deepfield vient de publier une étude sur le trafic Internet en Amérique du Nord, dont il ressort que près de 25% de tout le trafic Internet est à imputer à Google (pour seulement 6% il y a 3 ans). Ainsi, selon le post publié sur le blog de Deepfield, plus de 60% de tous les devices ou utilisateurs qui naviguent sur Internet se connectent au moins 1 fois par jour aux serveurs de Google.

Seul Netflix dépasse Google aujourd’hui, mais sur des périodes d’usage de pointe, ou au moment où les serveurs cache de Netflix sont mis à jour.

Sur le principe, ce niveau de présence de Google sur Internet aux US et Canada n’est pas un scoop, il reflète la montée en puissance des services de la société de Mountain View, dans le grand public, et aujourd’hui dans les entreprises, au travers de différentes solutions (search avec son coeur de métier, mobilité avec Android et son ecosystème, vidéo avec YouTube, geolocalisation avec Google Maps …).  Mais la progression est foudroyante, de 6% à 25% de TOUT le trafic Internet sur le Nord du continent américain !

Un autre aspect illustre cette domination, celui de la stratégie de Google de déploiement de serveurs de cache. En effet, Google (comme Netflix cité au dessus) déploie dans les datacenters des opérateurs télécom et autres fournisseurs d’accès Internet (ISP) des serveurs de cache permettant ainsi de garantir de bonnes performances à ses utilisateurs, en particulier, mais pas seulement, pour YouTube. Google aurait ainsi déployé des milliers de serveurs de cache (Google Global Cache servers) chez de nombreux ISP dans le monde. Selon Deepfield, seuls quelques ISP en Amérique du Nord étaient pourvus de serveurs cache de Google il y a 3 ans, alors que 80% d’entre eux en seraient dotés aujourd’hui. A noter que Google ne communique quasiment pas sur ces éléments concernant ses serveurs cache.

Étonnamment la lutte engagée pour savoir qui aura le plus gros datacenter fait le une des médias depuis plusieurs années, mais cette pénétration des serveurs cache est assez largement passée sous silence. Et pourtant, il s’agit de composants positionnés de façon stratégique : au plus près des utilisateurs…. Comme qui dirait, le verre est dans le fruit (des telcos et ISP) ….

Publicités

À propos de Patrick Barriere

Directeur associé et co-fondateur du cabinet d'études Calipia. Il a occupé durant 10 années chez Microsoft différents postes dont ceux de Directeur d'Agence Grands Comptes en charge du secteur Public puis de l'industrie et de la distribution, Directeur des Opérations de la division PME/PMI. Ancien Ingénieur d'Affaires chez IBM, Patrick a débuté sa carrière comme développeur logiciel chez Jeumont-Schneider puis chef de projet chez GSI après avoir obtenu son diplôme d'Ingénieur ESIEE (1980).

Pas encore de commentaire... Lancez-vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s