Une tablette Google nexus 7 çà se mérite !

nexus 7Nous nous sommes déjà moqué du caractère un peu « artisanal » du magasin en ligne Microsoft pour acheter une tablette Surface RT (des parties en allemand, un parcours de vente peu lisible…). Par esprit de justice :), je vais vous parler de notre « expérience » d’achat sur le Google Play, le magasin en ligne de Google.

Nous avons ainsi depuis plusieurs semaines commandé quelques tablettes nexus 7. Je devrais plutôt dire tenté de commander. En effet, Google sème le processus d’achat d’obstacles en tout genre, promenant l’acquéreur entre Google Play (le magasin), Google Wallet (le site de paiement) et Google Commerce (le site qui exécute l’opération demandée). A l’heure de la dématérialisation et de la communication synchrone, Google met de 2 à 3 jours pour accepter une commande passée sur Google Play, dont le paiement a été accepté sur Google Wallet… Au bout du compte, notre taux de « réussite » se situe aux environs de 30% (1 commande effectivement livrée pour 3 commandes passées). Attention, il ne s’agit pas de commandes qui se sont « perdues dans les limbes », mais de commandes qui ont été rejetées par Google. Le motif invoqué pour cela ? Les voici telles que le mail envoyé par Google Wallet nous les donne (à J+2 de la commande): « Nous constatons que vous avez créé plusieurs comptes afin de bénéficier de notre promotion actuelle. Toutefois, les conditions de cette promotion n’autorisent pas la création de plusieurs comptes. Nous avons donc suspendu votre compte et les transactions associées. Vous pouvez à présent continuer à effectuer des achats avec votre compte Google Portefeuille d’origine.  Les conditions de la promotion ont été élaborées pour garantir un confort d’utilisation maximal pour tous. Si vous continuez à utiliser votre compte sans respecter ces conditions, vous risquez de ne plus être autorisé à effectuer d’achats via Google Portefeuille à l’avenir ». Dans la pratique, nous n’utilisons qu’un compte Google, et il n’est aucunement question de promotion sur le magasin Google (voir la copie d’écran ci contre, ou allez vous même sur le magasin)….Comme quoi, çà se mérite d’être client de Google, qui semble exercer un pouvoir discrétionnaire pour décider à qui accorder ce « privilège ». Nous connaissons chez d’autres constructeurs (Apple par exemple) les restrictions imposées pour limiter le nombre de produits commandables en une fois. Mais en cas de refus, Apple utilise un vocabulaire plus commercial pour expliquer son refus d’honorer la commande, sans se cacher derrière de promotions imaginaires, ni l’utilisation de plusieurs comptes/identités pour passer outre les limites.

J’espère que Google, qui voit tout et entend tout, ne m’en voudra pas de cette tirade un peu énervée à l’encontre de ses procédés commerciaux, et ne blacklistera pas Calipia sur ses différents sites, en tout cas pas plus que maintenant…

Advertisements

À propos de Patrick Barriere

Directeur associé et co-fondateur du cabinet d'études Calipia. Il a occupé durant 10 années chez Microsoft différents postes dont ceux de Directeur d'Agence Grands Comptes en charge du secteur Public puis de l'industrie et de la distribution, Directeur des Opérations de la division PME/PMI. Ancien Ingénieur d'Affaires chez IBM, Patrick a débuté sa carrière comme développeur logiciel chez Jeumont-Schneider puis chef de projet chez GSI après avoir obtenu son diplôme d'Ingénieur ESIEE (1980).

Pas encore de commentaire... Lancez-vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s