La ville de Fribourg met fin à l’usage d’OpenOffice

En 2007, la ville de Fribourg avait défrayé la chronique en abandonnant Microsoft Office au profit d’OpenOffice. Pour le monde OpenSource, le fait qu’une ville de 220 000 habitants fasse ce choix représentait une référence importante pour convaincre d’autres organisations.

A l’époque, l’objectif de la collectivité était d’une part de se tourner vers les logiciels libres, et d’autre part de favoriser les standards bureautiques « ouverts », en l’occurrence ODF.

Or le 20 novembre, le conseil municipal de la ville a décidé à 25 votes contre 20 d’abandonner OpenOffice et de confirmer son remplacement par d’Office 2010.

les raisons invoquées sont :

  • Des difficultés récurrentes dans la conversion ODF/OpenXML : dans la mesure ou la majorité des échanges documentaires avec l’extérieur s’effectuent avec le format OpenXML, on imagine en particulier les problèmes liés à un choix interne ODF.
  • Fonctionnellement, la ville pointe le niveau trop faible de Calc et d’Impress face aux outils de Microsoft (Writer s’en sort mieux)
  • Coté coûts, la ville relève que si elle a gagné 800 000 en coût d’acquisition, elle a dû dépenser 730 000 euros en coût d’installation; plus grave, elle estime avoir eu une perte d’efficacité proche de 2,5 millions d’euros !

Le monde du libre est bien évidemment en ébullition suite à cette annonce.

 

Publicités

Pas encore de commentaire... Lancez-vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s