Mission d’étude Calipia aux USA – 14 au 20 octobre 2012 – Episode 1 : Intel

Notre première mission d’étude s’est donc déroulée du 14 au 20 octobre dernier sur le thème « Innovation et poste de travail ».

Accompagné de représentants de Brinks,  Interpol,  Plastic Omnium et SNCF nous sommes allés à la rencontre d’acteurs de premier plan sur ce thème (dans l’ordre d’apparition pendant la semaine J):

–          Intel à Santa Clara (Californie)

–          Apple à Cupertino (Californie)

–          Microsoft à Redmond (Washington)

Comme une grande majorité d’entre vous, nous avons grandi avec la montée en puissance de la micro-informatique et son ascension dans les systèmes d’information. Alors bien sûr, nous avons senti ce petit pincement au cœur, en nous rendant dans ces lieux mythiques, pour rencontrer ces acteurs qui ont construit la légende de notre milieu professionnel. Au-delà de cette vision « historique », nous avons aussi bénéficié de l’éclairage actuel de ces sociétés qui sont toujours au cœur de l’action. Nous allons dans cet article revenir sur les principaux enseignements que nous avons pu en tirer concernant notre visite chez Intel. Nous retracerons les étapes Apple et Microsoft dans deux articles à suivre.

Nous avons également eu le plaisir d’être reçu par Georges Nahon, Vice-Président Orange North America, et directeur de l’Orange Labs à San Francisco, qui nous a présenté la vue d’un français installé en Californie depuis 10 ans sur ce monde des start-ups, le rôle de son organisation dans cet environnement, et la montée en puissance des thématiques social computing et big data, qui constituent aujourd’hui, selon G.Nahon, des relais de croissance.

Avant de revenir sur ce que nous avons vu pendant cette semaine, un petit mot de remerciement à l’attention des représentants d’Intel France, Apple France et Microsoft France, qui nous ont facilité l’accès à leurs corporations, et ont rendu possible cette mission d’étude :

–          Anne Bonnier d’Intel France

–          Patrick Detriche d’Apple France

–          David Coulombel et Jean-Christophe Guyard de Microsoft France.

Prochaine mission d’étude Calipia en Mai 2013, sur le même thème Innovation et Poste de Travail (Intel, Apple et Microsoft). Si vous êtes intéressés, faites nous le savoir en écrivant à lalettre@calipia.com

Premier épisode de ce compte rendu de nos pérégrinations : Intel Corp.

Episode 1 : Intel

Notre première visite s’est déroulée chez Intel sur Mission College Boulevard à Santa Clara au cœur de la Silicon Valley.

Le message des intervenants a bien entendu été aligné avec la grande force d’Intel : une architecture, x86, pour une grande variété d’appareils (du PC de bureau, au serveur, du notebook au smartphone, en passant par les tablettes et autres facteurs de forme). Un message qui résonne particulièrement en cette fin 2012, avec la montée en puissance des différents appareils à architecture non Intel (iPad, smartphones et tablettes), mais également avec l’arrivée sur le marché des premières tablettes sous Windows 8, dont Microsoft Surface RT, et autres Atom et ARM. La consumérisation joue également un rôle important dans les transformations qui se sont engagées au sein de l’industrie pour répondre à la demande d’utilisateurs de plus en plus exigeants et de plus en plus mobiles.

Historiquement orienté sur la conception et la production de systèmes à haute performance, Intel a souffert de la montée en puissance de concurrents beaucoup plus mobiles et qui ont fait des choix, en liberté, sans devoir assumer un historique, x86 ou Windows, pour proposer des solutions adaptées aux appareils mobiles (Smartphones et tablettes).

Néanmoins depuis plusieurs années, Intel est engagé dans une stratégie de positionnement aussi sur les solutions plus économes en énergie (sans pour autant négliger la performance), développée autour de 2 axes :

–          Un premier axe technologique pour produire des systèmes (processeurs, SoC) plus puissants, moins gourmands en énergie

–          Un second axe, plus fonctionnel, pour permettre d’intégrer au niveau du silicium des fonctions de sécurité, d’inventaire, de diagnostic …).

L’axe de développement technologique

Concernant le premier axe, Intel propose aujourd’hui 2 familles de processeurs : Core et Atom.  Initialement introduit en 2007/2008, les processeurs Atom visaient à proposer des solutions x86 à basse consommation et optimisées pour les appareils de petites tailles (Netbooks et produits embarqués industriels au départ). Depuis ces premières versions, la famille Atom a beaucoup évolué et constitue aujourd’hui la plateforme Intel de choix pour certaines tablettes à faible poids (600 à 700 grammes), faible consommation, et plus grande autonomie (10 heures). En session, un intervenant Intel a fait circuler sa tablette, non commerciale, un prototype (Design Reference) basé sur un de ces nouveaux processeurs Atom, qui offre effectivement des arguments positifs (faible poids, peu de chaleur dégagée, et capacité à faire tourner les logiciels x86) très séduisants. Les solutions Atom équipent aussi aujourd’hui les premiers smartphones d’architecture Intel, dont la diffusion reste encore assez limitée (6 modèles existent aujourd’hui au niveau mondial, après une première disponibilité récente, en juin 2012). C’est sur le secteur des tablettes sous Windows 8 que les nouveaux processeurs Atom vont apparaitre en nombre dans les mois à venir (voir image ci-contre, source Intel).

Les processeurs Core, variations haut de gamme des Pentium, visent quant à eux le marché des appareils professionnels nécessitant puissance et adaptabilité. Ils vont également constituer les supports pour les tablettes Windows 8 à caractère professionnel (même si des solutions Atom existent/existeront en environnement professionnel). Autour de ses processeurs Core, Intel a lancé en début 2012 au CES de Las Vegas, son message Ultrabooks définissant ainsi une nouvelle catégorie de PC, basée sur le respect d’un cahier des charges strictes (taille, consommation, performance ; temps de sortie de veille…). Nous évoquions dans un billet du blog Calipia, les nombreux facteurs de forme qu’Intel présentait lors de ce CES 2012, et que l’on va voir apparaitre dans les mois à venir, associés à la sortie de Windows 8, et qui vont largement capitaliser sur le caractère tactile du nouveau système d’exploitation de Microsoft. Le marché choisira parmi ces facteurs de forme ceux qu’ils souhaitent adopter.

Sur cette dimension technologique, Intel continue à surfer sur la Loi de Moore (dont on prédit les limites depuis plusieurs années déjà, mais qui restent toujours applicables !), grâce à une intégration toujours plus poussée et à la possibilité de graver toujours plus finement le silicium.

Gravant à 90 nm en 2003, Intel maitrise aujourd’hui la gravure à 22 nm, qui représente (source Intel) par rapport à la génération précédente (32nm) 37% de gain de performance à consommation constante, ou 50% de réduction de consommation d’énergie à performance constante.

Suivant un rythme d’évolution à 2 temps appelé  « Tick/Tock », pour une évolution des processus de fabrication vers plus d’intégration (c’est le Tick), et un temps pour fournir une nouvelle micro architecture (c’est le Tock !). Chaque année est rythmée par un Tick ou un Tock (schéma ci-dessous, source Intel).

La gravure à 22 nm correspond donc à un Tick, et courant 2013, une nouvelle architecture (Tock) devrait permettre d’apporter de nouvelles améliorations du rapport (performance/énergie). La tendance qui se dessine donc pour Intel, est donc pour l’année 2014, un nouveau Tick à 14 nm, avec des niveaux d’intégration encore plus poussée, permettant de fournir des solutions offrant puissance et meilleure gestion de l’énergie électrique consommée, pour des usages sur de nombreux facteurs de forme.

L’axe de développement fonctionnel

Intel poursuit depuis de nombreuses années une stratégie d’intégration dans le silicium de fonctions avancées liées à la sécurité, l’administrabilité… Fournie sous la marque Intel vPro, Intel propose une collection de technologies pour supporter de nombreuses fonctions (contrôle, maintenance, inventaire, gestion, sécurité). Le tableau ci-dessous décrit les principales caractéristiques des processeurs vPro de 2ème génération, actuellement disponible.  A noter vPro évoluera également en 2013, pour proposer de nouvelles fonctions, selon la plateforme matérielle concernée.
En conclusion, le message stratégique d’Intel est aligné avec celui de Microsoft (nous l’avons constaté de visu lors de ces rencontres à Santa Clara et à Redmond), et l’arrivée sur le marché de Windows 8 peut constituer pour les 2 acteurs un formidable levier pour reprendre des positions fortes sur le marché. Le géant du semi-conducteur semble avoir pris la mesure du travail à accomplir pour revenir dans la course sur le segment de la mobilité. Si sa capacité d’exécution n’est plus à démontrer, les innovations technologiques présentées nous rendent confiants sur l’avenir en particulier pour les postes professionnels (ultra-mobiles ou non).

Advertisements

À propos de Patrick Barriere

Directeur associé et co-fondateur du cabinet d'études Calipia. Il a occupé durant 10 années chez Microsoft différents postes dont ceux de Directeur d'Agence Grands Comptes en charge du secteur Public puis de l'industrie et de la distribution, Directeur des Opérations de la division PME/PMI. Ancien Ingénieur d'Affaires chez IBM, Patrick a débuté sa carrière comme développeur logiciel chez Jeumont-Schneider puis chef de projet chez GSI après avoir obtenu son diplôme d'Ingénieur ESIEE (1980).

Rétroliens/Pings

  1. Le nouveau processeur Haswell d’Intel | calipia : le blog - 14 juin 2013

    […] Nous en parlions suite à notre visite chez Intel à Santa Clara, l’année 2013 devait voir arriver sur le marché une nouvelle génération de processeur Core (la quatrième), apportant plus de puissance et d’autonomie. C’est chose faite depuis la semaine dernière. Intel a présenté son processeur (nom de code Haswell) lors du salon Computex. Cette nouvelle micro architecture est basée sur une gravure à 22nm. Les gains obtenus proviennent de cette nouvelle micros architecture, qui permet à Haswell de procurer par rapport à la génération précédente (Ivy Bridge), elle aussi gravée en 22 nm, des gains significatifs en termes de consommation et donc d’autonomie. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s