Les brevets de Kodak

Kodak, en dépôt de bilan depuis le début de l’année 2012, tente de gratter les fonds de tiroir en vendant aux enchères par appartement son portefeuille de brevets. Selon le Wall Street Journal, la dernière cession prévue concerne un paquet de 1100 brevets, sous forme de 2 lots, qui devraient trouver preneurs prochainement. Ces brevets concernent, pour le lot 1, des technologies  de capture et de traitement d’images sur des appareils photos et autres devices mobiles, le second lot contenant quant à lui des technologies relatives au stockage et à l’analyse des images.

Deux groupements sont à la lutte pour l’emporter :

  • un premier structuré autour d’Apple, Microsoft et Intellectual Ventures (société spécialisée dans la gestion de brevets).
  • le second composé de Google, Samsung, HTC, LG et RPX  (société spécialisée dans la gestion de brevets).

En clair, on reprend les mêmes que lors de la cession des brevets Nortel il y a un an (voir ici), qui avait atteint des sommets avec une enchère gagnante de groupement Apple/Microsoft/EMC/RIM/Sony/Ericsson de 4,5 milliards de dollars. De quoi faire rêver Kodak qui estime que ses 1100 brevets représenteraient une valeur de près de 2,6 milliards de dollars. Reste à voir si les acteurs en présence voudront une nouvelle fois casser leur tirelire pour se rendre maître des brevets Kodak, et surtout en priver leurs concurrents. En tout cas, nous le saurons bientôt puisque la fin des enchères est prévue le 8 août prochain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.