Les acteurs de la mobilité et les brevets

Le site GigaOM relaie une intéressante étude du cabinet de conseil Chetan Sharma Consulting, sur les brevets dans le monde de la téléphonie mobile. Cette étude est basée sur l’analyse de près de 7 millions de brevets accordés aux USA et en Europe depuis 20 ans.

On y remarque tout d’abord le différentiel qui s’est crée depuis la mi 2000 environ, entre les US et l’Europe (cf graphique Mobile related Patents Granted). Avant cette date, le nombre de brevets accordés dans ces 2 zones étaient assez similaires, contrairement à ce qui est advenu ensuite. Cette prolifération aux USA représente plus globalement l’emballement constaté là bas autour de l’attribution des brevets, dont nous nous sommes faits plusieurs fois l’écho dans ce blog (voir ici par exemple).

Sans surprise, là non plus, dans le Top 10 des sociétés ayant déposées le plus grand nombre de brevets, nous retrouvons les principaux grands acteurs du secteur : Samsung, Nokia, Microsoft, Alcatel Lucent …Par contre ni Google, ni Apple, 2 organisations pourtant engagées dans une lutte sévère sur cette question.  Ce tableau résume à la fois les positions historiques depuis 1995, et les toutes dernières avancées (2011).

L’étude propose aussi une représentation plus large des différents acteurs du marché, avec ce graphique qui ventile les acteurs selon 2 axes, le nombre total de brevets obtenus dans le domaine de la mobilité sur la période 1995/2012, et le pourcentage de ces brevets acquis sur la sous période de 2007 à 2012. Ce graphique fait apparaitre des regroupements intéressants :

  • les « historiques actifs  » présents depuis 1995, et qui ont fortement bénéficié de brevets sur la période 1995/2012  (ex Samsung, Microsoft, Sony ou IBM) et pour lesquels le domaine de la mobilité a constitué un centre d’intérêt important sur la période récente (2007/2012), représentant de 60 à 80% des brevets accordés sur cette période.
  • d’autres  « historiques » mais en perte de vitesse, tels Ericsson, Nokia ou Alcatel Lucent, qui ont bénéficié d’un large portefeuilles de brevets de 1995 à 2012, mais dont la part sur les années récentes est passé à moins de 50%.
  • enfin, les nouveaux venus, très actifs dans les brevets sur la mobilité dans la fourchette 2007/2012 : ex Amazon, HTC, Google, le chinois ZTE (voir ici), et bien sûr Apple. Tout ce groupe a quasiment exclusivement bénéficié de brevets dans le domaine de la mobilité dans les 5 dernières années, marquant ainsi très clairement leur volonté stratégique par rapport à ce marché.

On remarque le foisonnement d’acteurs dans ce dernier groupe, qui témoigne d’un côté, du niveau d’innovation et de compétition dans ce secteur de la mobilité, mais qui par ailleurs peut laisser craindre des luttes juridiques dantesques entre les acteurs pour faire prévaloir leurs « droits » sur leurs compétiteurs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.