Archives des étiquettes : Seattle

Le futur du café arrive, depuis Seattle et il sera technologique…

image Atomo

Vous êtes amateur de café ? Pour vous cette boisson est trop addictive ? Vous trouvez que le business du café exploite beaucoup trop la nature ? Rassurez la startup de Seattle Atomo se propose de « hacker le grain de café« . Elle à pour cela lancé un projet Kickstarter en février 2019. Aujourd’hui le projet à vu le jour, et l’entreprise propose son produit.

Le « futur du café » est devenu une réalité pour les quelque 1 000 personnes qui ont acheté de l’infusion froide d’Atomo Coffee, le fabricant de Seattle propose ainsi un mélange moléculaire plus durable qui n’utilise pas un seul grains de café. Faut-il s’en réjouir ? A vous de voir 🙂

La nouvelle n’est pas passé inaperçue, outre atlantique, car ceci se déroule dans la ville de Seattle, berceau du géant Starbuck, père du vrai café pour les américains (qui tranchait avec l’espèce de boisson réchauffée toute la journée qui portait le même nom…). La société Atomo, a créer son usine à seulement 6 pâtés de maisons du siège de Starbucks.

Image Atomo

« Ça ressemble à du café, ça sent le café mais il n’y a pas de café« 

Atomo fait du café, en retirant le grain du processus de fabrication et en le remplaçant par une concoction moléculaire dérivée d’ingrédients de déchets végétaux naturellement durables et recyclés que l’on retrouve sur l’étiquette de la boisson :

« Café Atomo infusé (eau, extraits de graines de dattes, racine de chicorée, peau de raisin) inuline, arômes naturels, caféine« .

Les boîtes de 25 cl de « cold brew moléculaire » seront disponibles en deux saveurs – Classic et Ultra Smooth – et délivrent 84 mg de caféine comme toute tasse normale. Les deux ont un goût distinct de café, mais l’Ultra Smooth enlève un peu de l’amertume habituelle.

Le café d’Atomo est végétalien et sans gluten et affiche ses références en matière de développement durable sur le côté de la boîte : 94 % d’eau et 93 % d’émissions de carbone en moins que le café conventionnel, et 98 % d’ingrédients recyclés. L’origine et la mission de la startup consistent à trouver un moyen de reproduire le goût du café sans reproduire le processus destructeur pour l’environnement de la culture du café.

« C’est vraiment une nécessité pour la planète de trouver un autre moyen de satisfaire la demande de café et quelque chose de plus durable. C’est fou de penser que nous avons commencé ce voyage il y a trois ans dans un garage, et nous voilà avec une usine, produisant réellement du café et le mettant dans les mains des consommateurs. » Déclare le fondateur.

Donc après la viande sans viande (voir la startup Impossible Food) du café sans café. Tout est possible…et tout est business 🙂 Atomo a levé 11,5 millions de dollars à ce jour et emploie actuellement 25 personnes.

Bientôt un Impot sur la Fortune dans l’état de Washington ?

About Us – State Rep. Noel Frame

Une proposition d’impôt sur la fortune dans l’État de Washington imposerait un impôt de 1 % aux milliardaires, ce qui toucherait les leaders technologiques de la région de Seattle tels que le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, le co-fondateur de Microsoft, Bill Gates, mais aussi une centaine d’autres résidents ultra-riches. Ce projet de loi rapporterai selon le rapporteur (la représentante Noel Frame, président de la commission des finances de la Chambre des représentants de l’État, qui a présenté ce projet de loi la semaine dernière avec le chef de la majorité à la Chambre, Pat Sullivan), environ 2,25 milliards de dollars en 2023 et 5 milliards de dollars en 2024.

« Nous avons un code des impôts qui demande aux personnes à faible revenu de payer six fois plus que les plus riches, en tant qu’État qui se considère comme un leader social et économique, je ne pense pas que ce soit acceptable, c’est complètement en dehors de nos valeurs. » Déclarait Noel Frame, en précisant que « l’objectif de l’impôt sur la fortune fait partie d’un effort plus large pour aider à restructurer le code des impôts dans l’État de Washington, un des plus régressif des USA« …

Pour information l’état de Washington faisant partie des neuf États qui n’ont pas d’impôt sur le revenu.

Le projet de loi taxerait les « actifs financiers incorporels extraordinaires » tels que les liquidités et les équivalents de liquidités, les options cotées en bourse, les contrats à terme, les actions et les obligations. Le premier milliard de dollars de valeur imposable serait exonéré. La région compte néanmoins beaucoup de milliardaires (le Département du Revenu de l’Etat de Washington estime qu’il y a 100 contribuables dont la richesse dépasse le milliard de dollars).

Nous retrouvons également ces réflexions au delà de l’état de Washington, souvenons nous que dans le cadre de sa campagne présidentielle, la sénatrice Elizabeth Warren avait proposé un impôt fédéral sur la fortune qui aurait imposé une taxe de 3 % à une famille disposant d’un milliard de dollars ou plus de fortune.

D’autres États poursuivent leurs efforts pour mettre en place un impôt sur la fortune, en partie pour aider à combler les déficits budgétaires liés à la pandémie.

Les détracteurs de l’impôt sur la fortune font valoir que sa complexité le rend difficile à appliquer, ce qui conduit souvent à son abrogation. D’autres affirment qu’ils poussent les personnes fortunées à réduire leurs impôts locaux (qui sont eux très élevés dans la plupart des états). Le New York Times, avait écrit en 2019 que le nombre de pays développés imposant un impôt sur la fortune était passé de dix au début des années 2000 à seulement trois. La rapporteur de l’État de Washington persiste et signe néanmoins, avec un autre objectif : ne pas dépendre de l’aide fédérale en ces temps de crise.

« Passons cela maintenant, de sorte que si nous sommes frappés par une autre crise comme celle-ci, nous ayons de meilleurs outils pour travailler« , a-t-elle déclaré. « C’est en fait un très bon moment pour cette loi« .

Parmi les personnalités concernées par cette loi, Bill Gates s’est dit favorable à son application…

Un casque sans fil très original développé par une Startup de Seattle

5ce711439490eHuman, c’est le nom de la société qui a mis 5 années à developper son concept de casque sans fil sans arceau. Donc rigoureusement ce n’est pas un casque mais des écouteurs ! Ces derniers entourant néanmoins les oreilles comme un casque !

La société a recueilli plus de 26 millions de dollars auprès d’investisseurs, dont Microsoft, qui a signé un partenariat stratégique avec Human qui donne à la startup un accès aux services de traduction mis au point par le géant de la technologie basé à Redmond, un français Olivier Fontana en charge des services de traduction de Skype (et qui vient de quitter Microsoft) était à l’origine de ce partenariat. Nous avions eu l’occasion lors de notre voyage d’étude chez Microsoft en 2017 de rencontrer Olivier pour discuter des intégration des services de traduction avec Skype Entreprise.

Cet équipement possède des fonctions très interessantes : excellente qualité audio relevée par tous les testeurs (nous tenterons de tester ceci en octobre lors de notre passage à Seattle pour notre nouvelle mission d’étude), une surface tactile de 32 points, une intégration transparente avec les assistants numériques d’Amazon et Google mais aussi une traduction linguistique en temps réelle digne de Star Trek (vous entendez ce qui vous est dit dans votre langue native, même si votre interlocuteur parle en Klingon… ou presque). Ces écouteurs offrirons une autonomie de 9 heures et une portée sans fil de 25 mètres . Cerise sur le gâteau, ils peuvent devenir un haut-parleur Bluetooth une fois attachés les uns aux autres.

Les écouteurs sont maintenant en vente à un prix néanmoins assez élevé : 399$ ce qui le positionne clairement dans un segment haut de gamme de Bose ou Sony. Mais actuellement en promo de lancement à 259 $

5ce6fad1962a8La première chose que tout le monde remarque est clairement le design : le facteur de forme unique comprend deux bonnets complètement sans fil conçus pour bien envelopper les oreilles. Que vous soyez fan de look ou non, il n’est pas contestable qu’ils se démarquent parmi un groupe de concurrents existant allant des AirPod d’Apple aux casques sans fil traditionnels de Bose et autres. Le produit contient six microphones qui triangulent la capture vocale. Human a beaucoup investi pour maintenir une qualité audio optimale dans une conception hybride légère.