Archives de Tag: RIM

Parts de marché des mobiles (US)

Comscore vient de publier les nouveaux chiffres de parts de marchés des plateforme mobiles outre atlantique : il devient de plus en plus difficile à un troisième acteur d’exister… Android et iOS continuent de progresser tandis que tous les autres ralentissent encore un peu. Y compris pour Microsoft, qui repart à la baisse après une petite remontée cet été. Toutefois les ventes de Windows Phone 8 ne sont pas complètement comptabilisée compte tenue de l’arrivée tardive des périphériques.

comscore-nov-2012-platform

RIM : bientôt la fin ?

Rien ne va plus chez le constructeur canadien. Après avoir déclaré hier que la société allait perdre encore beaucoup d’argent ce trimestre, elle allait sans doute encore procéder à des suppressions de postes. Une vente au moins partielle n’est plus à exclure.

Parmi les options évoquées, on trouve la plateforme logicielle BlackBerry, plus attrayante avec la sortie prochaine de BB 10. Alors que certains rachètent des constructeurs (Google-Motorola), ou signent montent de partenariats plus forts (Microsoft-Nokia) pour donner plus de cohérence à leur offre de logiciel, RIM prendrait le chemin inverse après avoir en vain essayé de se vendre à Samsung, mais le prix de 10 milliards de dollars demandé avait été jugé trop élevé…

Selon IDC,en 2016 les parts de marché Windows seraient inférieures à celles d’Android

Source : IDC

C’est en tout cas une des conclusions que tire une étude IDC récente qui projet les évolutions jusqu’en 2018, entre PC, tablettes et smartphones.

Ainsi pour IDC, dès 2016 les parts de marché des PC tomberaient à 25,1% (pour 35,9% en 2011), alors que les appareils fonctionnant sous Android sur architecture ARM (aussi bien smartphones que tablettes) passeraient de 24,9% à 31,1% pour la même période.

Il s’agit bien entendu de prévisions. L’avenir nous dira si elles sont justes. Pourtant elles confirment une perception actuelle : celle du succès d’Android, sur les plateformes Smartphones essentiellement. Les positions des concurrents actuels ne semblent pas en mesure d’inverser la tendance :

  • Apple qui se cantonne plutôt sur le haut de gamme,
  • Microsoft et son Windows Phone qui démontre toujours des difficultés à percer,
  • RIM qui vient, à la suite de résultats toujours en baisse, d’annoncer son retrait du marché grand public.

Par ailleurs, une tendance surprenante transparaît dans cette étude, celle du décollage très lent des tablettes, qui certes, partent quasiment de zéro en 2010, mais, selon IDC, peinent à atteindre les 10% de parts de marché en 2018. Cette tendance peut être questionnée, car Microsoft et Windows 8 vont certainement élargir la base des tablettes (nous verrons jusqu’à quel point), et Google qui ne peut pas se targuer sur les tablettes Android des mêmes excellents résultats que sur les Smartphone, ne va pas non plus en rester là, comme en témoigne sa volonté de se lancer en direct sur ce marché.

Internet mobile en France : Apple largement en tête

La croissance important des Smartphone et des périphériques mobiles en général se ressent également coté internet Mobile et c’est sans surprise qu’Apple  avec l’iPhone et iPad représente la plus grosse part d’usage. C’est le sens de la dernière étude d’AT Internet (publiée le 15 décembre) qui place iOS largement en tête des usages, très loin devant Android (le si grand écart est lui une surprise).

Ainsi, sur ce périmètre d’applications, 82,2% des visites françaises sont réalisées en octobre 2011 via un système d’exploitation iOS (Apple). Arrive en seconde position Androïd (Google) avec 15,7% des visites, puis très loin derrière Bada (Samsung) avec 0,7% des visites, Microsoft tout comme RIM sont présents dans les 1,4% d' »Autres »…

RIM : ventes décevantes du Playbook

Cela se confirme, les ventes de la tablette de RIM sont très décevantes. La société a annoncé qu’elle provisionnait pas moins de 485 millions de $ pour palier aux faibles ventes.

Nous allons sans doute assister dans les semaines qui viennent à de nombreuses baisse de prix de cette tablette. Ainsi, on devrait pouvoir trouver aux USA la version 16G à 199 $ (à comparer au 499 $ proposé initialement) !

C’est donc très difficile de se positionner face à l’iPad, surtout si il n’y a pas de différentiation majeure sur le prix !

[Rumeurs] Les fabriquants de PC pourraient abandonner les tablettes !

C’est la dernière rumeur de Digitime (en général assez bien informé de l’écosystème PC et des constructeurs de matériels en particulier). Sur quoi sont basés ces informations ? Sur les prévisions d’achats de composants par ces différentes sociétés, comme par exemple des dalles capacitives, des détecteurs d’orientation, etc…

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, ces rumeurs ne sont peut-être pas infondées. Regardons ce qu’il s’est passé sur le marché des tablettes depuis 1 an et demi. Les seuls constructeurs qui tirent leur épingle du jeu son des producteurs de contenus : Apple en tête, mais aussi Amazon ou Barnes et Nobles aux USA. Les ventes de constructeurs ont toutes été assez décevantes. On se souvient d’HP avec son TouchPad, mais les ventes d’Acer, Asus, Motorola, RIM ou encore  Samsung son loin d’être au beau fixe…

Alors, Windows 8 en mode tablette, va-t-il parvenir à relancer le marché pour les constructeurs ? Réponse dans un an 🙂

Office 365 : service Blackberry en janvier prochain

On savait depuis le mois d’Avril que le support des services Blackberry ne seraient pas immédiatement assuré dans Office 365. Microsoft demandait aux utilisateurs ayant besoin de ces services de rester sur BPOS en attendant des jours meilleurs. Si le début d’année 2012 était une date très plausible, c’est maintenant confirmé : se sera janvier 2012. La première beta sort ce mois officiellement. Le coût d’accès à ce service restera, comme pour BPOS, gratuit.

Autre nouveauté qui vient d’être annoncée (hier, à l’occasion de la conférence SharePoint qui débute à Anaheim) : un nouveau client SharePoint pour Blackberry, avec une mise à jours des services de SharePoint Online prévus pour la fin de l’année. Cette mise à jour service permettra entre autre, aux utilisateurs d’accéder aux Business Connectivity Services (BCS) pour se connecter à des sources de données externes afin de pouvoir rechercher des informations dans un outils de CRM par exemple.

Les deux sociétés qui se sont fortement opposées par la passé, sont ici des alliés objectifs pour jouer la carte de l’intégration en entreprise, à défaut de marquer des points côté grand public. Et c’est une excellente nouvelle.

RIM de plus en plus à la peine

Nous en parlions, mais le fabricant canadien souffre de plus en plus de la concurrence des iPhone, Android et autres iPad. La société a publié le 15 septembre dernier ses résultats pour le second trimestre  de son année fiscale 2012  (juin à aout 2011) et ceux ci confirment les sombres perspectives pour le business de RIM :

  • un chiffre d’affaires de 4,2 milliards de dollars, en baisse de 15% sur le précédent trimestre (lui même en décroissance de 12% sur son prédécesseur),
  • un bénéfice net de 329 millions de dollars, en baisse de 54% sur celui du 1er trimestre, et de 59% sur le même trimestre de la précédente fiscale.
Ces chiffres reflètent la baisse des livraisons des smartphones du canadien (10,6 millions au lieu de 12 millions attendus), et des performances de vente de la tablette PlayBook très insuffisantes pour remonter le courant. Ainsi selon plusieurs analystes interrogés par Bloomberg, la tablette RIM se serait vendue à 200 000 exemplaires sur ce trimestre (à comparer avec les 500 000 unités que RIM affirmait avoir livré au cours du trimestre précédent), alors que dans le même temps Apple a vendu plus de 9 millions d’iPad sur son trimestre fiscal d’avril à juin 2011…. Autant dire, une vraie Bérésina. Et un parcours pour RIM qui n’est pas sans ressembler à ceux de Nokia ou HP avec sa TouchPad.
Après les propos de Steve Ballmer hier soir au Build 2011 devant un parterre d’analystes financiers, reconnaissant les piètres performances (en termes de pénétration) de Windows Phone, le marché de la mobilité se consolide donc toujours et de plus en plus autour d’iOS et d’Android.

Parts de marchés des smartphones : une évolution assez rapide

Que de chemin parcouru en l’espace de 4 ans dans le domaine des téléphones intelligents… Asymco vient de publier sa dernière étude qui pour la prémière fois s’interesse aux profits (et surtout à l’évolutions de ce derniers) générés par les constructeurs de mobiles. Il est impressionnant de constater l’évolution de ces derniers et ce n’est pas fini… Le premier constat est que le grand perdant est (et ce n’est pas une surprise) Nokia, mais également que les profits se concentrent de plus en plus sur quelques sociétés : signe d’un marché qui devient un peu plus mature ?

RIM supprime 2 000 emplois

Après des résultats décevants pour le 1er semestre de son année fiscale 2012, RIM annonce dans un communiqué de presse la suppression de 2000 emplois dans le monde, soit environ 11% de ses effectifs. Au terme de cette réduction, Research In Motion comptera environ 17 000 employés dans le monde.

Après Cisco, la société canadienne entame donc un « programme d’optimisation des couts », qui vise selon les termes de son communiqué à « éliminer les redondances et réallouer les ressources pour se concentrer sur les domaines qui offrent les meilleures opportunités de croissance et d’alignement avec les objectifs stratégiques de RIM ». Autre explication qui ne figure pas dans les termes de RIM, c’est de rassurer les marchés pour tenter d’endiguer la perte de confiance, qui s’est manifesté à la publication des résultats en juin dernier et a provoqué une dégringolade de plus 20% du titre sur la Nasdaq.

Cette coupe franche dans les emplois s’accompagne d’une réorganisation au niveau du management de l’entreprise.

Une telle annonce s’inscrit dans un volet exclusivement financier, et laisse pour le moment sans réponse les questions sur les évolutions, nécessaires, de stratégie de RIM.