Archives des étiquettes : FTC

Google : une enquête antitrust à venir ?

Capture d’écran 2019-06-01 à 17.54.37Après les déboires en Europe, Selon le Wall Street Journal daté de vendredi dernier, Google devrait bientôt faire face à une enquête antitrust du département américain de la Justice concernant ses activités de recherche et potentiellement d’autres aspects non dévoilé par le quotidien. Le ministère de la Justice aurait consacré ces dernières semaines à la préparation de l’enquête, qui pourrait constituer une vaste étude pour les violations des lois antitrust sur l’ensemble de ses activités.

La FTC (Federal Trade Commission ) s’en remettrait au DOJ, à la suite du procès intenté contre la société par la FTC en 2011 concernant le placement de cookies non sollicités dans le navigateur Safari d’Apple. Cette affaire s’était à l’époque conclue par une condamnation à 22,5 millions de dollars, ce qui malgré la somme ridicule pour Google avait été à l’époque le plus important jugement de ce genre jamais remporté par la FTC devant les tribunaux. Selon la WSJ, la FTC a poursuivi son enquête jusqu’en 2013 mais cette fois pour violation de la législation antitrust. Cette dernière avait alors classé l’affaire sans engager de poursuites contre le géant de la recherche. On est très loin dur montant des trois amendes antitrust imposées à Google par l’Union européenne, qui s’élève désormais à 8,2 milliards d’euros….

Avec les élections qui arrivent aux USA, Google risque de devenir une cible prioritaire pour les politiciens et les régulateurs cherchant à contrôler la Silicon Valley,  c’est en particulier le cas de la sénatrice Elizabeth Warren (Candidate Démocrate)…

Google pris la main dans le pot de confiture :)

C’est officiel : Google  a été contraint (et a  accepté ) de payer une amende de 22,5 millions de dollars -une broutille- afin d’arreter  l’enquête de la FTC (Federal Trade Commission) relative au contournement de la protection du navigateur Safari d’Apple . Le géant de l’internet avait été pris en flagrant délit en procédant systématiquement à l’installation de cookies publicitaires.

Si l’affaire à fait grand bruit en début d’été aux Etats Unis, dont le mensonge est un crime de la plus haute importance, ce n’est guère une surprise pour de nombreux observateurs. Google, et il ne s’en cache pas, tire la plus grande partie de ses revenus de la publicité et donc du ciblage particulièrement pertinent des utilisateurs qu’il va exposer aux panneaux de publicité (plus de 97% de son CA et encore plus de ses bénéfices). Dans ces conditions l’anonymat est pour la Firme de Mountain View la plus grande menace sur l’essentiel de son business.

C’est comme ceci qu’il peut financer des tas d’outils « gratuits » dont bien sur Android et Chrome. L’utilisateur ne paye pas ces programmes avec des euros mais avec ses données personnelles qui sont ainsi à la disposition de Google, lequel se chargeant de revendre leur exploitation aux annonceurs.  C’est du donnant-donnant. Alors face à ceci ce n’est pas une petite option du navigateur qui doit lui mettre des batons dans les roues !

Concernant les entreprises les choses sont plus délicates, et même si les engagement de Google sont loin d’être clairs sur ce segment (quel Business Plan ?), le géant de la recherche marche sur des oeufs sur le thème du respect de la vie privée, alternant propos rassurants et contradictoires (tout au moins en France).

On comprend mieux aussi pourquoi Microsoft, en réponse à Google  (nous en avons eu la confirmation en début de semaine) positionne par défaut dans le navigateur de Windows 8 (IE 10) à « actif » le paramètre DoNotTrack empéchant tout pistage de l’utilisateur… quitte à diminuer lui aussi des revenus issus de sa propre régie publicitaire (avec il est vrai un impact très minime sur le business global de l’éditeur). Est-il besoin de le rappeler Google est très hostile à ce paramètre qu’il refuse d’intégrer à son navigateur Chrome