Un nouveau programme Microsoft pour promouvoir les usages de l’IA

Microsoft avait lancé le programme « AI for Earth » en 2017, un programme de 50 millions de dollars qui fournissait des outils et des services Cloud sur Azure à destination de  startups travaillant pour la protection de la planète. En mai 2018, Microsoft à complété le programme avec l’initiative «AI for good» ciblant en plus l’accessibilité puis un peu plus tard l’action humanitaire, programme cette fois d’un montant de 125 millions de dollars, sous forme d’un engagement quinquennal auprès principalement de startups là encore.

Microsoft a annoncé au moins d’août un nouveau programme ciblant cette fois le patrimoine culturel : « AI for Cultural Heritage »

Brad SmithBrad Smith, le président de Microsoft en charge entre autre du juridique précise : «Notre nouveau programme utilisera l’intelligence artificielle pour collaborer avec des organisations à but non lucratif, des universités et des gouvernements du monde entier afin de préserver les langues que nous parlons, les lieux où nous vivons et les artefacts que nous chérissons», et de poursuivre : «Alors que nous en avons appris davantage sur les dimensions du patrimoine culturel, nous avons conclu que la préservation de ce patrimoine n’est pas uniquement agréable à faire, il est parfois indispensable au bien-être des sociétés du monde.  »

Mont saint MichelMicrosoft a annoncé qu’il travaillerait en collaboration avec des organisations telles que la Fondation Nobel, avec laquelle elle s’est récemment associée pour créer un site permettant à l’intelligence artificielle d’intégrer les biographies de femmes pionnières dans le domaine de la science. La société a déclaré qu’elle soutiendrait également des expériences de réalité mixte, comme celle du Musée des Plans-Reliefs à Paris, qui invite les visiteurs à regarder et explorer une maquette numérique de l’historique Mont-Saint-Michel.

Autre exemple, la société a récemment conclu un partenariat avec MIT et le Metropolitan Museum of Art sur Gen Studio, un outil qui tentent de distinguer les échantillons générés des échantillons réels.

Microsoft n’est pas la seule société investir de l’argent pour les startup qui s’attaquent aux grand problèmes du monde avec l’IA. En mai, Google avait octroyé 25 millions de dollars en subventions pour son programme AI for Social Good, qui fournit des prévisions sur les inondations aux communautés indiennes et étudie les moyens de reconnaître plus de personnes avec un handicap vocal, notamment à New York.

Ce type d’initiatives ne sont bien sûr pas que philanthropiques ! L’objectif est bien entendu de promouvoir l’Intelligence Artificielle (fortement consommatrice de ressources dans le Cloud de ces acteurs) et de donner de cette dernière une bonne image, ce qui n’est pas forcément gagnée tant elle déclenche aussi de l’anxiété en particulier sur l’évolution des métiers qu’elle va engendrée, des employés de caisse aux… radiologues !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.