Facebook encore une fois pris la main dans le pot de confiture !

Capture d’écran 2019-02-25 à 15.07.43.pngLe Wall Street Journal a récemment effectué des tests sur plus de 70 applications mobiles   (iOS et Android) manipulant des données personnelles sensibles, et en a identifié 11 qui remontaient certaines informations vers …. Facebook ! Et ce, que l’utilisateur de l’application mobile dispose ou pas d’un compte Facebook. En clair, il ne s’agit pas d’application au sens Facebook, mais d’applis mobiles qui ont utilisé un SDK d’analyse d’usages proposé par Facebook. La liste des applis incriminées ne laisse aucun doute quant à la qualité très personnelles des données auxquelles Facebook a donc eu accès, en voici un court exemple :

  • Flo Period & Ovulation Tracker (sur l’appstore français cette appli est disponible sous le nom de Flo : date de règles) :  plus de 16 millions de téléchargements au cours des 12 derniers mois (sur l’app store l’éditeur, Flo Health, indique que « plus de 80 millions de femmes dans le monde ont choisi Flo! »), cette application permet aux utilisatrices d’effectuer un suivi des règles et de grossesse. Diverses infos remontaient vers Facebook, telles que le point dans le cycle, le souhait d’une grossesse et la déclaration d’une grossesse !!
  • BetterMe: Weight Loss Workouts (disponible sous ce nom dans l’appstore français) : plus de 10 millions de téléchargements sur les 12 derniers mois, cette appli remontait vers Facebook les infos de poids, de taille, d’activités réalisées …
  • Instant Heart Rate: HR Monitor (sur l’appstore français : Fréquence Cardiaque) : plus de 3,5 millions de téléchargements sur les 12 derniers mois. L’application remontait des données de rythmes cardiaques à chaque mesure effectuée.
  • des applis immobilières (Trulia Real Estate : Find Homes ou Realtor.com Real Estate Search), avec chacune plus de 2 millions de downloads au cours des 12 derniers mois, et qui remontait à Facebook des données sur les adresses et les prix des biens visualisés par les utilisateurs des applis.

Fidèle à la stratégie qui lui réussit si bien depuis 15 ans (2 pas en avant, et un en arrière si des plaintes apparaissent) Facebook a indiqué que ces remontées d’info n’étaient pas faites à sa demande, que les applis concernées enfreignaient les règles édictées et leur a enjoint de cesser immédiatement ces remontées d’infos. Sur ce coup là, Apple ne pourra pas désactiver le certificat de Facebook….

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.