Pour Gemalto, les entreprises sont simplement loin d’être prêtes aux nouvelles réglementations sur la protection des données

On s’en doutait, et nous en avions parlé lors de différentes éditions du Briefing Calipia depuis au moins deux ans, le nouveau Règlement Général pour la Protection des Données (RGPD), dont la mise en application par l’Union Européenne date de deux mois (le 25 mai 2018), est très loin d’être respecté par les entreprises au niveau mondial. Avec des sanctions lors de fuites ou pertes de données qui peuvent être maintenant assez lourdes.

Si les géants de l’IT, que les journalistes appellent de façon réductrice les GAFA, vont probablement éviter toute sanction, ce règlement s’applique à toutes les entreprises, quelque soit leur taille (avec quelques aménagements cependant jusqu’à 250 employés) et pose de nombreux problèmes de mise en conformité.

Gemalto, société spécialisée dans le domaine de la sécurité numérique, a publié une étude intéressante (Gemalto research reveals businesses collect more data than they can handle) menée auprès de plus d’un millier de responsables du secteur IT et 10 500 consommateurs à travers le monde.

Gemalo - RGPD

Et les résultats sont pour le moins inquiétants avec 2/3 (65 %) des entreprises admettant être incapables d’analyser ou de catégoriser l’ensemble des données qu’elles collectent.

Quelques autres chiffres effrayants issus de cette étude :

  • Seulement 54 % des responsables interrogés savent exactement où sont conservées les données sensibles recueillies par leur entreprise ;
  • 68 % des entreprises admettent ne pas exécuter leurs procédures en conformité avec les lois de protection des données telles que le RGPD ;
  • 89 % des entreprises reconnaissent qu’analyser les données de manière efficace les rend compétitives, mais seulement très peu sont en mesure de le faire ;
  • 68 % des professionnels IT sont convaincus que des utilisateurs non autorisés peuvent s’infiltrer dans les réseaux de leur entreprise ;
  • 27 % des entreprises ont admis que leur périmètre de sécurité a été compromis au cours des 12 derniers mois et que seulement 10 % de leurs données exposées étaient chiffrées, laissant les 90 % restants sans protection ;
  • 55 % des professionnels croient fermement être conformes aux directives du RGPD, mais 88 % avouent qu’il est extrêmement difficile de s’y conformer.

Quant aux utilisateurs, ils semblent désormais au courant de leurs droits à une protection sérieuse de leurs données personnelles, et ils n’hésiteraient pas à les revendiquer ou plus prosaïquement à utiliser le chiffrement …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.