En attendant le supercalculateur français de Bull/Atos… la chine aux premières places

Vous vous souvenez, c’était le 12 avril dernier, on l’entendait sur toutes les ondes : Atos / Bull allait lancer d’ici 2020 un superordinateur ultra puissant propulsant la France au premier rang des constructeur de super calculateurs. l’objectif : arriver à l’exaflops, soit un milliard de milliards d’opérations de calcul par seconde. Actuellement aucune machine du constructeur n’est présente dans le Top 10 (voir ci-dessous).

Pendant ce temps, la Chine qui avait pris la tête du Top500 il y a  trois ans avec le Tianhe-2 composé de 32000 processeurs Intel Ivy Bridge et 48 000 cartes Xeon Phi pour un total de 3 120 000 cœurs x86 et une puissance de 33862,7 TFlops, vient d’annoncer un nouveau supercalculateur appelé Sunway TaihuLight de 10 649 600 cœurs et d’une puissance de 93014,6 TFlops.

Top500-10

Même si l’on est encore loin de l’Exaflop, la chine est devenue pour la première fois avec cette machine, autonome sur les systèmes d’interconnexions et les processeurs qui sont tous développés en chine !  Pas sur que le Français ou les américains qui poursuivent les mêmes objectifs n’ai pas eux besoin des unités de production de l’Empire du milieu pour réaliser leur engins…

 

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.