WINDOWS Server 2016 : Haut les cœurs !

datacenter par coeur.pngAvec l’arrivée prochaine (courant de l’été 2016) de la nouvelle mouture de Windows Server, en version 2016, Microsoft annonce une modification importante du mode de licensing de sa solution. Après SQL Server c’est donc au tour de Windows Server (et de System Center) de passer sur un mode de licence par cœur.  Tout en conservant les CAL (licences d’accès client), à l’inverse de ce qui est pratiqué pour SQL Server.

Pas de changement pour les éditions disponibles, toujours 2 éditions : Standard et Datacenter. Le positionnement par Microsoft des 2 éditions restent inchangé :

  • Windows Server 2016 Standard : pour les environnements faiblement virtualisés (une licence couvre jusqu’à 2 environnements ou containers Hyper V).
  • Windows Server 2016 Datacenter : pour les environnements hautement virtualisés (une licence couvre un nombre illimité d’environnements ou containers Hyper V). Cette édition intègre donc des fonctions plus spécifiquement dédiées à ces environnements (ex : Shielded VM, Host Guardian, Storage Replica…)

Concernant le nouveau mode de licence, Microsoft fixe les règles suivantes en termes de minima de couverture licences :

  • Tous les cœurs physiques doivent être couverts.
  • Un minimum de 8 cœurs par processeur physique
  • Un minimum de 16 cœurs par serveur physique (même avec un seul processeur).

Une licence cœur couvre 2 cœurs (tout comme une licence processeur de Windows Server 2012 R2 couvre 2 processeurs).

Prenons quelques exemples concrets pour illustrer ce nouveau mode :

  1. Un client disposant d’un serveur mono processeur avec 4 cœurs devra couvrir 16 cœur et donc acquérir 8 packs de licences 2 cœurs (ici c’est la règle du minimum de 16 cœurs par serveur qui s’applique).
  2. Un client disposant d’un serveur 2 processeurs, avec 8 cœurs chacun, devra donc couvrir 16 cœurs et donc acquérir 8 packs de licences 2 cœurs.
  3. Un client disposant d’un serveur avec 4 processeurs de 8 cœurs chacun devra couvrir 32 cœurs, et donc acquérir 16 packs de licences 2 cœurs.
  4. un client disposant d’un serveur avec 2 processeurs de 12 cœurs chacun devra couvrir 24 cœurs, et donc acquérir 12 packs de licences 2 cœurs.

En termes de pricing, Microsoft indique que le prix de 8 packs de licences 2 cœurs (soit 16  cœurs couverts) sera le même que celui de 2 processeurs (quelque soit l’édition concernée).  Pour les 3 premiers exemples au dessus pas d’augmentation tarifaire induite par le changement de licensing. Par contre, le cas numéro 4 implique une augmentation de 50% du prix 😒 .

La transition pour les clients sous SA

Les modalités de transition pour les clients sous SA s’inspirent de ce que Microsoft avait mis en place pour l’introduction des cœurs avec SQL Server :

  • pendant la période de couverture SA, les clients peuvent installer la nouvelle version, tout en conservant les modalités de licences de la version 2012 R2 (processeurs + CAL)
  • en fin de période de couverture SA, les licences processeurs acquises vont être transformées en licences cœurs selon le schéma suivant :
    • Chaque pack de licences 2 processeurs (quelque soit l’édition) se transforme au minimum en 8 packs de licences 2 cœurs (soit 16 cœurs couverts).
    • Si le nombre de cœurs réellement utilisé est supérieur à 16, Microsoft accordera un nombre de licences cœurs supplémentaires pour couvrir cette différence. Pour cela, les clients doivent produire un rapport d’inventaire justifiant du nombre de cœurs utilisés (par exemple en utilisant le Microsoft Assesment Planning Toolkit, le Microsoft Software Inventory Logging Aggregator ou tout autre outil capable de dresser un tel inventaire).

Pour en savoir plus, rejoignez-nous lors d’une prochaine session du Briefing Calipia du 7 au 23 juin prochain.

About Patrick Barriere

Directeur associé et co-fondateur du cabinet d'études Calipia. Il a occupé durant 10 années chez Microsoft différents postes dont ceux de Directeur d'Agence Grands Comptes en charge du secteur Public puis de l'industrie et de la distribution, Directeur des Opérations de la division PME/PMI. Ancien Ingénieur d'Affaires chez IBM, Patrick a débuté sa carrière comme développeur logiciel chez Jeumont-Schneider puis chef de projet chez GSI après avoir obtenu son diplôme d'Ingénieur ESIEE (1980).

No comments yet... Be the first to leave a reply!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s