Le Ministère des Anciens Combattants US annule un contrat de migration vers Office 365

Le Department of Veterans Affairs vient d’annoncer qu’il annulait un contrat de migration vers Office 365, gagné en Novembre dernier par HP, d’un montant de 36 millions de dollars. A ce jour, aucun déploiement (autre que de test) n’avait eu lieu ; le contrat initial prévoyait de déployer dans le cloud Microsoft 600 000 employés de ce ministère. Le Ministère n’a pas eu à motiver ses raisons, indiquant seulement qu’il avait décidé d’arrêter le projet pour des raisons de commodité de l’administration (« convenience of government »). Ce motif ne met pas en cause le contractant (HP), mais repose sur des changements de contexte au sein du ministère. HP va donc perdre ce contrat de 36 millions de dollars, non sans toucher quand même au passage quelques centaines de milliers de dollars pour les études entamées.

Outre le chiffre d’affaire perdu par HP, ce volte face de ce ministère américain (le plus important en termes d’agents après celui de la Défense), s’il n’implique pas ouvertement le responsabilité de HP ou celle, sous-jacente, de Microsoft, contribuera certainement à alimenter les doutes sur les solutions de cloud computing en général et celles de Microsoft en particulier. Néanmoins, cette décision intervient alors que dès Novembre 2012, peu après avoir rendu publique la décision du Ministère de s’engager avec HP sur Office 365, Paul Tibbits (Deputy CIO for Architecture, Strategy and Design du Ministère) s’exprimant devant un auditoire de plus de 1000 personnes lors d’une conférence, avait fait part de ses doutes sur le bien fondé de la décision, particulièrement sur l’efficacité financière d’un tel basculement vers le cloud…. Il avait d’ailleurs, avec un franc parler qui ignore la langue de bois, indiqué « que les fournisseurs considèrent que nous, les acheteurs, sommes suffisamment intelligents pour déterminer comment utiliser une solution pour atteindre nos objectifs, alors qu’en fait, supposer que l’administration est intelligente n’est peut être pas une bonne hypothèse ». 🙂

Publicités

À propos de Patrick Barriere

Directeur associé et co-fondateur du cabinet d'études Calipia. Il a occupé durant 10 années chez Microsoft différents postes dont ceux de Directeur d'Agence Grands Comptes en charge du secteur Public puis de l'industrie et de la distribution, Directeur des Opérations de la division PME/PMI. Ancien Ingénieur d'Affaires chez IBM, Patrick a débuté sa carrière comme développeur logiciel chez Jeumont-Schneider puis chef de projet chez GSI après avoir obtenu son diplôme d'Ingénieur ESIEE (1980).

Pas encore de commentaire... Lancez-vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s