BlackBerry 10 : le quitte ou double de RIM

BB10Alors que la société canadienne était il y a 10 ans au sommet de sa gloire, elle n’avait pas vu arriver le grand public sur le marché des Smartphones et n’avait pas su réagir à la montée en puissance d’Apple et son iPhone puis de Google et Android. Résultat : en l’espace de quelques années ses parts de marchés se sont effondrées. Elle tente aujourd’hui un quitte ou double avec la refonte complete de son OS en en profitant au passage pour renommer sa société avec le nom de son produit star : RIM est devenue BlackBerry.

Son Système 10 est véritablement une refonte en profondeur, un peu à la manière du pari de Microsoft entre Windows Phone 8 et l’ancien Windows Mobile. Et même un peu plus si l’on considère que l’éditeur Canadien change aussi le Système d’exploitation de base en prenant QNX (le système qu’il avait acquis pour sa Playbook). La nouvelle interface proposée est assez déroutante pour les habitués au BlackBerry, elle fait un très large usage des gestes dont un petit apprentissage sera sans doute nécessaire. Plus de boutons, ni même virtuels !

L’écran principal, ressemble à la fois à  Windows Phone avec ses grandes icônes au contenu dynamique, mais aussi à Android et ses Widgets, mais on retrouve aussi sur le second écran, le célèbre grille d’icone de l’iPhone ! Un savant mélange…

Grande originalité de ce système : le clavier virtuel dont la prédiction et le confort de frappe (le mot suggéré est juste au dessus de la lettre, ainsi un simple glissement vers le haut valide le choix) est salué par les premiers testeurs.

La messsagerie, ou plus exactement les notifications en tout genre, se trouvent au centre du concept, en mélangeant ce qui est de la messagerie pure avec les messages des autres applications de communications : SMS, Téléphone, Facebook… Une symbolique qui n’est pas sans rappeler le projet (abandonné) d’unification de la messagerie de Google (sans doute trop novateur à l’époque).

Reste l’épineuse question de l’écosystème logiciel. L’éditeur annonce dès le départ un catalogue de 70 000 applications ! Ceci dit The Verge souligne dans son test que la qualité de ces dernières est très perfectible, avec souvent des versions mal adaptées de la Playbook. Souvenons nous également que BlackBerry avait annoncée une compatibilité Android 2.3 (grace à l’éxécution d’une machine virtuelle) : l’intégration est au dire des premiers testeurs très mauvaise : on se retrouve avec un sur ensemble Android sur le BB (y compris avec un thème différent).

Enfin, coté matériel, si le modèle Z10 est tout tactile, les anciens clients de la marque ne seront pas oubliés avec le Q10 qui reprend un clavier physique, véritable signature du constructeur.

Si l’éditeur ne se voit guère plus prendre une des deux premières place du podium des fournisseurs de systèmes mobile la course est engagée avec Microsoft/Nokia pour la troisième !

Pour se faire une idée précise du système : voici un lot de vidéos de prise en main

Advertisements

À propos de Stephane Sabbague

Stéphane Sabbague est Président et co-fondateur du cabinet d'études Calipia. Au travers des activités de Calipia, Il anime de nombreuses formations et conférences. Ingénieur de formation, Stéphane a débuté sa carrière chez IBM France, il a occupé ensuite chez Microsoft, durant 11 ans, différents postes ventes et marketing, dont les dernières années celui de Directeur de la division Marketing Produit.

Pas encore de commentaire... Lancez-vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s