Cloud computing, datacenter et la gabegie énergétique

Le New-York Times a mené une enquête en profondeur sur les liens entre l’explosion du cloud computing, Internet et la consommation énergétique des datacenters dans le monde. Les résultats sont publiés dans un article accessible sur le site du quotidien américain, très complet et bien documenté. Et ces résultats sont plutôt explosifs, en ce sens qu’ils illustrent la véritable gabegie énergétique des datacenters du monde entier. Ainsi selon l’article :

  • le taux d’utilisation moyen des serveurs utilisés se situerait entre 6 et 12%, ce qui signifie que seulement de 6 à 12% de l’énergie électrique consommée par ces serveurs sert à effectuer des tâches productives, le reste n’est que du backup, de la sécurité ou de l’inactivité pure.
  • ce surdimensionnement des ressources informatiques tient à la volonté de se prémunir contre tout risque d’incident qui impacterait la continuité et la qualité du ,mais également aux habitudes prises par les clients/consommateurs de pouvoir accéder 24/7 aux données et applications hébergées, et de stocker des quantités d’information toujours plus grandes, sans se préoccuper de faire le ménage de temps en temps pour supprimer ce qui n’est plus utile.

Si en 2010, seulement 2% de  toute l’énergie consommée aux USA en 2010 l’aurait été pour faire fonctionner les différents datacenters du pays (à comparer au 25% consommés par le secteur des transports), l’inefficacité de ces usages est clairement pointée. Au delà des messages souvent optimistes des professionnels de l’IT, qui mettent en les gains énergétiques procurés par l’utilisation de leurs outils, l’article du New-York Times nous rappellent qu’aujourd’hui nous dépendons de façon extrêmement importante des technologies IT, dans presque tous les domaines, et que cette dépendance très forte se paie sous la forme d’une assurance tout risque énergétique très élevée.

Publicités

À propos de Patrick Barriere

Directeur associé et co-fondateur du cabinet d'études Calipia. Il a occupé durant 10 années chez Microsoft différents postes dont ceux de Directeur d'Agence Grands Comptes en charge du secteur Public puis de l'industrie et de la distribution, Directeur des Opérations de la division PME/PMI. Ancien Ingénieur d'Affaires chez IBM, Patrick a débuté sa carrière comme développeur logiciel chez Jeumont-Schneider puis chef de projet chez GSI après avoir obtenu son diplôme d'Ingénieur ESIEE (1980).

Pas encore de commentaire... Lancez-vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s