Archives des étiquettes : Conduite autonome

#CES2019 des voitures autonomes en démonstrations

AutoX, l’une des premières entreprises à offrir un service de livraison de nourriture utilisant des véhicules autonomes. L’entreprise démontre  la livraison de burger en direct avec une une voiture AutoX qui part chercher la nourriture dans un hamburger du coin, puis la dépose près du centre de convention principal (LVCC au 3225 Paradise Rd, Las Vegas).

Ce qui distingue le système AutoX des autres système sont l’utilisation de caméras peu coûteuses mais à haute résolution en tant que capteur , plutôt que sur les coûteux systèmes laser LiDAR plus courants. La détection via la caméra haute résolution d’AutoX permet à l’intelligence artificielle de détecter de petits objets mais aussi des enfants et les animaux domestiques et de voir sur plus longues distances par rapport à d’autres technologies de conduite autonome reposant fortement sur LiDAR.

#CES2019 – Rouen une ville pilote sans pilote :)

RouenRouen Normandy Autonomous Lab était déjà présent au CES l’an dernier pour présenter son projet de Smart City avec un zoom particulier sur la conduite autonome.

Les premiers essais en circulation sur routes ouverte ont démarré au printemps 2018 avec des Renault ZOE électriques, pour un début de service qui a débuté en septembre 2018. L’organisation annonce que sa navette i-Cristal, fruit d’un partenariat avec Transdev, sera mise en opération en 2019. Ces véhicules effectuent 3 boucles totalisant dix kilomètres, dans le quartier du Technopole du Madrillet (Saint-Etienne du Rouvray). Après une période de tests, l’ouverture au public de ce service à la demande a été initiée à la mi-2018 pour une durée de 2 ans.

Les utilisateurs pourront appeler un véhicule autonome en temps réel, depuis l’application dédiée disponible sur smartphone, à partir d’un des 17 points d’arrêt situés sur les dix kilomètres que représentent les trois parcours préétablis.

L’organisme revient au CES 2019 sur les apprentissages issus de cette expérimentation.Le projet a ainsi permis  :

  • D’expérimenter sur route ouverte la gestion d’une flotte de véhicules électriques autonomes à la demande.
  • D’améliorer les technologies de communication de véhicule autonome à véhicule autonome et de véhicule autonome vers les infrastructures, notamment les équipements de bord de route.
  • D’éprouver les technologies de gestion de la flotte, c’est-à-dire la supervision en temps réel des véhicules, ainsi que leur maintenance.
  • D’analyser et d’améliorer de façon continue l’expérience des utilisateurs.

Ainsi, au delà des apprentissages sur le plan technologique, cette expérience permet de comprendre les usages et de tester l’appropriation du service par les habitants afin de l’adapter. Un des piliers majeurs du projet réside en effet dans l’acceptabilité sociétale du service de mobilité autonome, partagée et à la demande.