Archives des étiquettes : Alexa

Amazon et Microsoft livrent une préversion de la collaboration Alexa-Cortana

Alexa-cortanaL’année dernière, Microsoft et Amazon ont annoncé travailler ensemble afin de permettre à leurs assistants numériques Cortana et Alexa de communiquer entre eux. Après une démonstration du concept lors de la conférence développeurs Microsoft Build, une première préversion est maintenant disponible pour illustrer la collaboration entre les enceintes connectées Echo (Alexa) et les ordinateurs Windows 10 (Cortana).

Pour le moment, cette intégration croisée ne concerne que les États-Unis et devra permettre à Alexa de tirer parti d’un large parc des machines Windows 10 capable de communiquer (à condition d’avoir un bon microphone) ou des enceintes Invoke D’Harman Kardon qui utilisent Cortana. En même temps, Cortana aura accès aux appareils qui utilisent Alexa incluant Echo, l’enceinte connectée la plus populaire aux États-Unis.

Chacun des assistants numériques apporte des fonctionnalités qui lui sont propres. Cortana, plus orientée business, peut consulter et rédiger des courriels, créer des rappels basés sur la localisation, ou consulter LinkedIn pour vous donner des informations sur les gens que vous allez rencontrer lors de votre prochaine réunion. Alexa de son côté peut s’appuyer sur ses 40 000 skills (contre 250 pour Cortana) ou applications vocales conçues pour de très nombreux cas d’utilisations.

[Test] On a essayé l’Amazon Echo Spot

Capture d_écran 2018-08-06 à 17.25.38Pour faire suite à la session sur les assistants numériques et leurs opportunités d’’usages en entreprise que nous avions exposé lors du dernier Briefing Calipia en juin dernier, voici un petit retour d’expérience « à chaud » sur le périphérique Amazon Echo Spot.
Pour rappel Amazon Echo Spot est la version avec écran (rond) de l’assistant vocal Echo. Sorti en France fin juillet, il dispose de toutes les fonctions des autres périphériques Echo avec en plus la possibilité d’afficher les résultats des requêtes vocales, la météo, des vidéos et de la visiophonie (type FaceTime, Hangout ou Skype).
Au premier abord l’appareil ressemble à un radio réveil, l’écran de veille étant une horloge, la ressemblance est d’autant plus frappante 🙂
Ce périphérique et vendu 129 € (moitié prix lors du lancement).
Cet appareil est avant tout un sur-ensemble de l’Echo Dot, nous allons voir ici que les éléments différentiateurs, sachant que tout ce que fait un Echo Dot, l’Echo Spot le fait (avec un son meilleur au passage…).

La configuration

Autant le dire tout de suite la configuration de la bête est enfantine, pas besoin de l’application Alexa sur son mobile (comme c’est le cas pour les autres périphériques Echo) tout se fait via l’écran (tactile au passage). Cette configuration est d’ailleurs minimale, car il suffit en gros de choisir un wifi et donner les identifiants de son compte Amazon pour que cela soit opérationnel. Un bon point donc. En moins de 5 minutes, l’appareil fonctionne (reboot et mises à jours appliquées).
Au bout de ces 5 minutes, la machine propose alternativement une horloge, les conditions météo (réglées depuis l’application sur le smartphone, pas de localisation sur la machine) et des suggestions de questions à poser à « Alexa ».

Les skills

Pas de surprise en revanche pour l’installation de skills, l’application sera nécessaire, il n’y a pas la possibilité de balayer le store depuis l’écran de l’Echo Spot pour les installer, c’est dommage. On regrette aussi. Que peu de skills tirent vraiment parti de l’écran en dehors de ceux proposé nativement par Amazon et quelques uns comme celui de France Info par exemple qui diffuse la vidéo du dernier journal ou encore certains site comme Marmiton qui affiche la recette (bien plus pratique pour revenir en arrière que la seule interface vocale).

Lire la suite

[Lettre Calipia] Les assistants vocaux à la conquête des entreprises ?

(article issu de La Lettre Calipia, abonnement gratuit sur demande : calipia.com/lalettre)

La reconnaissance vocale n’est pas une idée neuve. Elle ambitionne depuis des décennies de remplacer le clavier. Il y a plus de 20 ans, la société Lernout & Hauspie, proposait déjà des solutions innovantes et chargées d’espoir pour reconnaitre efficacement la voix humaine et proposer de se substituer au clavier pour écrire un texte. De nombreux fournisseurs se sont alors tournés vers cette société pour intégrer leur solution dans différents systèmes. Microsoft et Apple ont intégré depuis plus de 10 ans des fonctionnalités de reconnaissance vocale à leurs produits. Sans que jamais la voix ne parvienne à̀ s’imposer…

Pourquoi aujourd’hui cette tendance devient-elle plus crédible ? Pour quelles applications ?

Intelligence artificielle et Cloud

Qu’est-ce qui a changé en matière de reconnaissance vocale pour que les systèmes proposés soit maintenant plus performants et plus crédibles ?

La précision des systèmes proposés serait passé de 60% à plus de 90 % en moins de dix 10 ans ! De plus, pas besoin de passer des heures à adapter la reconnaissance vocale à votre voix comme c’était encore le cas en 2009 avec le système intégré à Windows 7. Plus besoin non plus de disposer d’un micro spécifiquement calibré, les outils sont aujourd’hui à la fois plus performants mais aussi capable d’éliminer une bonne partie des bruits parasites.

En octobre 2016 le système proposé par Microsoft avait surpassé pour la première fois en précision (en anglais) une sténo dactylo !

cortana

Deux choses ont changé :

  • Le développement de l’intelligence artificielle et donc la possibilité offerte d’être beaucoup plus précis sur les mots compris en ayant une indication du contexte de la phrase plutôt que de devoir choisir dans l’ensemble du dictionnaire. L’intelligence artificielle permet de plus facilement ignorer les erreurs de dictions des humains et les imprécisions de langages présents dans chaque conversation.
  • L’utilisation du Cloud et donc d’une puissance de calcul bien supérieure à un traitement local.

Lire la suite

Derniers articles »