archive | top Flux RSS pour cette section

Briefing Calipia #22 : plus de 130 personnes, merci !

Le Briefing Calipia a reçu cette saison plus de 130 personnes, il avait lieu les :

  • le 7 juin à Aix,
  • le 8 juin à Lyon,
  • le 14 juin à Lille,
  • le 16 juin à Nantes,
  • le 21 juin à Paris
  • et le 23 juin à Strasbourg.

Depuis 12 ans, cette formation, conçue pour les Directeurs Informatiques et les
décideurs techniques, vous propose une analyse des stratégies et des technologies
de Microsoft ainsi que de son écosystème de partenaires et concurrents.

  • Quelles sont les principales fonctionnalités des nouveaux produits Microsoft ?
  • Comment se positionnent-ils vis-à-vis d’un existant ou des offres concurrentes ?
  • Quelles sont les évolutions prévues et quelle peut en être la stratégie de mise en œuvre ?

Autant de questions auxquelles nous nous attachons à répondre, sans complaisance, durant cette journée. Nous y exposons également des retours d’expériences, issus de témoignages directs et de nos différentes études.

Agenda de l’édition de Juin 2016 :

Matin

Introduction : La technologie, il y a aussi des bons côtés 🙂Actualité :

  • Windows Server 2016 : les apports
  • Exchange 2016, Sharepoint 2016
  • Les évolutions des offres Azure
  • Les nouveautés coté Apple et Google
  • Les nouvelles feuilles de routes de Microsoft…
Windows 10 « Redstone », quels apports pour l’entreprise ?
Slack : pourquoi s’intéresser à cette étoile montante ?
l’IA au service de la sécurité : point sur les offres Microsoft (ATA, ATP, Defender AT, Azure Cloud Security, Lockbox …)

Après-midi – Atelier 1

Après-midi – Atelier 2

OneDrive face aux alternatives pour l’entreprise (Dropbox, Box.com …) Les apports de System Center 2016
Machine learning : les technologies Microsoft, Amazon, IBM, Google comparées. Azure Stack : tout Azure chez vous !
Microsoft et la téléphonie : Office 365 Plan E5. Microsoft et l’ouverture : on rentre dans le concret !

Plénières de l’après midi

Docker sur Windows Server et Azure
SQL 2016 : les nouveautés (apports hybrides + Revolution analytics server + langage R)
Surface Hub : quels usages et quels concurrents ?
Power BI, par la démonstration

Frais d’inscription : 590 € HT pour toute inscription avant le 3 juin, 640 €HT ensuite. Le tarif intègre les pauses et le déjeuner.

Nous aurons le plaisir de vous offrir :synthese2016

  • La toute nouvelle édition 2016 de la Synthèse Calipia des offres Microsoft, intégrant toutes les nouveautés Microsoft (valeur 54 € TTC).
  • Une clé USB-OTG (USB et MicroUSB permettant le transfert tablette
    vers PC) de 16 Go contenant les présentations de la journée.
  • Moyennant un supplément de 90 €HT (108 € TTC), vous pouvez remplacer la clé USB par une tablette Retina 8 pouces double système (Windows 10 et Android).tablette
  • Ou avec un supplément de 230 € HT (276 € ttc) un iPad Mini Retina de 16 Go.

Détails

[La Lettre Calipia] Le CES 2016, un petit résumé à chaud

CES 0Comme chaque année nous assistions avec quelques clients à la grande messe des nouvelles technologies qu’est le Consumer Electronic Show, salon gigantesque (à Las Vegas) qui permet de capter des indications intéressantes sur les évolutions potentielles du marché des nouvelles technologies. D’autant plus que le CES débute par deux journées de conférences réservées à la presse et aux analystes durant lesquelles il est possible de glaner des informations intéressantes en avance de phase. Et comme du fait de notre production éditoriale (La Lettre, la Synthèse et le Blog) nous sommes considérés par le CTA (Consumer Technology Association) qui organise le CES depuis 49 ans comme des « Industry Analysts » nous avons pu bénéficier de ces informations. Et assister au « CES Unveiled », petit salon qui regroupe une bonne centaine de sociétés présentées comme les plus innovantes, avec ce qui ne gâte rien de superbes buffets et des boissons à volonté.

 

Vous avez dit gigantesque ?

CES 1Outre l’aspect salon, qui avec 3 670 exposants (20 000 nouveaux produits), 170 000 visiteurs, dont 50 000 venant de 153 pays et une surface d’exposition de plus de 205 000 mètres carrés (soit 20 hectares ou 50 terrains de football américain) répartie entre le Las Vegas Convention Center et Sands Expo and Convention Center de l’hôtel Venetian, ce qui en fait le plus gros évènement mondial traitant des technologies de l’information, le CES est aussi une occasion incroyable pour les exposants de faire connaître leurs innovations :

  • Avec l’Eureka Park, zone dédiée dans un hall regroupant 500 start-up de 29 pays, et une forte présence française avec le label « French Tech » regroupant plus de 160 entreprises dont 66 startups dans l’Eureka Park dont plusieurs furent distinguées lors des « Innovation Awards ».
  • Avec de nombreux distributeurs (83% des top retailers), société de capital risque et dirigeants d’entreprises (environ 50 000) à la recherche de la prochaine bonne idée d’investissements ou de produits.
  • Mais aussi avec une couverture presse impressionnante avec environ 6 000 journalistes et analystes, plus d’1,2 millions de références twitter au hashtag #CES2016, et plus de 15 milliards de références sur les réseaux sociaux.

En gros si vous vous voulez vous faire connaître, investir ou observer le marché, un séjour à Las Vegas pour assister au CES est probablement une bonne idée.

 

Les principaux enseignements

Le fait d’aller tous les ans au CES permet de voir que certaines innovations ne résistent malheureusement pas aux réalités du marché. Par exemple les TV 3D, qui furent largement mis en avant il y a deux ans ont complètement disparu cette année.

L’originalité de cette cette édition du CES est la montée en puissance de technologies présentées comme innovantes lors des précédentes éditions.

Voici les trois principaux ressentis de notre visite dans le Nevada.

 

Des capteurs partout, même dans les endroits les plus improbables

Tout ce qui touche aux capacités de connexion, reconnaissance et analyse de phénomènes physiques divers (vision, parole, bruit, mais aussi des paramètres physiques, températures et autres) a été démontré lors de ce CES. 2016 devrait donc voir apparaître de nombreuses solutions atteignant un véritable niveau d’usages grand public.

On assiste dans le domaine des objets connectés à un changement de paradigme, la question n’étant plus « comment techniquement le faire » mais plutôt « qu’est-ce qui va être utile ».

CES 2Dans ce domaine de très nombreuses solutions « historiques » ont été présentées, avec de très nombreuses « Smart Watch », d’innombrables bracelets et autres dispositifs vous informant de votre rythme cardiaque et du nombre de pas parcourus dans la journée, avec une forte progression des « wearables » et des solutions de suivi médical.

Subsiste un certain nombre de questions concernant les choix effectués pour cette question de l’utilité. Faire de son réfrigérateur le hub de la CES 3maison (Samsung) ou avoir un Sex Toy (B.Sensory) connecté ne me semblent pas vraiment des priorités, mais bon, tout est question de point de vue.

Un autre point important est la standardisation des modes de communications avec les objets connectés (et donc les capteurs). Ce qui ne semble pas être une préoccupation des sociétés : Par exemple la société (française) B.Sensory qui a reçu une distinction pour la plate-forme de communications IoT n’est pas du tout préoccupée par cette question.

On assiste donc ici à un marché potentiellement très prometteur mais qui est en phase de petite adolescence avec tous les risques que cela comporte.

 

Des investissements concernant les technologies prédictives (surtout pour les voitures)

Qu’il s’agisse de la reconnaissance visuelle (par ex pour les véhicules à conduite sans chauffeur), de la reconnaissance de la parole (avec un taux d’erreur de 100% en 1995 à 5% en 2015), de la capacité d’identifier des sentiments dans des paroles, beaucoup de solutions ont été présentées.

Lors de cette édition du CES l’application la plus marquante de cette utilisation des recherches en Intelligence Artificielle fut sans conteste liée à l’automobile, afin de répondre aux doutes et aux craintes liés au concept d’automobile autonome.

CES 4Si Google est perçu comme innovateur dans ce domaine, ses Google Car ayant parcouru plus d’1,6 millions de kilomètres, des acteurs sérieux investissent et commencent à communiquer. On peut citer Toshiba qui crée deux centres de recherches dédiés à la sécurité des objets autonomes (avec des tests allant jusqu’à un milliard de kilomètres, et 16 projets de recherche intégrant des étudiants de Stanford et du MIT), Bosch avec un prototype de voiture, et au moins une dizaine d’autre petites sociétés proposant des solutions d’assistance plus modeste à la conduite.

Tous ces travaux concernant l’Intelligence Artificielle me font un peu frémir, mais bon, c’est une tendance qu’il ne faut ignorer.

 

Une maturation des technologies émergentes

La baisse des revenus liés aux ventes de PC, de Tablettes et de Smartphones pourrait être compensée par une maturation de technologies hier encore considérées comme émergentes et qui ont été largement représentées lors de cette édition 2016 du CES. Certes le chiffre d’affaire généré par ces technologies reste ridicule par rapport a celui du triumvirat PC – Tablettes – Smartphones (estimé à 551 milliards de dollars en 2016), mais ce sont néanmoins des secteurs à forte croissance.

La réalité virtuelle

CES 5Nous avons pu constater que de nombreux stands proposaient des solutions CES 6concurrentes à la plate-forme Oculus Rift, mais surtout que cette dernière était utilisée par un très grand nombre de sociétés proposant des solutions logicielles exploitant la réalité virtuelle.

Ce marché a connu en 2015 une croissance de 440% pour un chiffre d’affaire de 540 millions.

 

 

 

 

 

Les télévisions 4K Ultra HD

CES 7

Les stands les plus spectaculaires du CES sont sans contestes ceux des grands acteurs de l’électronique grand public, CES 8tels que Samsung, LG, Panasonic, Toshiba, Philips, ou Sony. Et la vedette est le téléviseur, qui est fin, incurvé ou plat, 8K et immense (98 pouces). C’est le produit d’appel qui fait rêver, et sert de locomotive au marché du téléviseur 4K UHD qui connaît une croissance d’environ 65% par an avec un potentiel important puisqu’il ne représente en 2015 que 13,9% du marché pour un chiffre d’affaire de 11 milliards de dollars et 13 millions d’unités.

Les « Wearables »

CES 9Dans la droite ligne de l’édition 2015, ce sont les montres intelligentes (Smart Watch) et les bracelets dédiés au suivi de l’activité physique qui ont représenté la plus grosse part des dispositifs exploitant des capteurs.

Ce marché est d’ailleurs en forte croissance (22% en 2015) et devient significatif avec :

  • Pour les Smart Watchs 3,7 milliards de chiffre d’affaire avec 13,6 millions d’unités vendues ;
  • Pour les bracelets 1,3 milliards de chiffre d’affaire avec 17,4 millions d’unités vendues.

Une simple règle de trois amène assez naturellement à la conclusion qu’il vaut mieux aussi donner l’heure…

 

Les drones

CES 10Il y a trois ans seul Parrot présentait des drones. Cette année plus de 40 sociétés avaient des offres, CES 11plus ou moins spécialisées adressant tant les besoins professionnels (surveillance, manutention, etc.) que les attentes grand public. Ce marché très dynamique (115% de croissance en 2015) représente un chiffre d’affaire de 953 millions de dollars pour 2,9 millions d’unités vendues.

 

Les imprimantes 3D

CES 12Contrairement aux téléviseurs 3D, qui ont quasiment disparus du salon après un petit tour de piste il y a deux ans, l’engouement pour les imprimantes 3D se confirme, CES 13avec une très forte représentation en 2016, et des innovations intéressantes telles que des dispositifs « tout en un » (scan et impression) ou la possibilité d’imprimer des pièces en fibre de carbone, en métal de météorite, etc.

Ce marché en forte croissance (38%) représente 152 millions de dollars pour 179 000 unités vendues.

 

Les maisons intelligentes

CES 14L’internet des objets semble avoir donné un second souffle à l’historique marché de la domotique, la maison (comme la ville) devenant CES 15« intelligente », avec un nombre impressionnant de produits exposés lors de ce CES 2016 : Des ampoules qui veillent sur notre sommeil ou font haut-parleur, des aspirateurs qui nous libèrent de tâches ingrates, des réfrigérateurs qui notifient la liste des courses à faire, des thermostats qui optimisent le chauffage, des caméras qui identifient les visages sur le pallier, des capteurs capables de dire si une porte ou une fenêtre a été ouverte ou encore si un cycle de lavage est terminé… Face à la multitude de ces objets connectés, les marques cherchent cependant à trouver un hub unique. Et la télévision est envisagée comme une piste sérieuse.

Ce marché de 1,2 milliards de dollars connaît une croissance enviable de 18%.

 

Mais le CES 2016 c’était aussi

Une forte visibilité d’Intel, les limousines de bon goût, un « strip » toujours aussi fascinant, une bonne ambiance, les petits déjeuners gargantuesques au buffet du Bellagio, des galeries commerciales hallucinantes, quelques dollars perdus au casino, l’occasion de rencontrer la Nasa, le décalage horaire, et somme toute une belle parenthèse ensoleillée dans notre quotidien si souvent grisâtre à cette époque de l’année.

CES 16

 

Sur ces quelques considérations fort peu professionnelles, permettez moi de vous souhaiter une heureuse année 2016.

 

Si vous souhaitez réagir à cet article, tout en restant courtois SVP, vous pouvez me contacter à l’adresse ci-dessous.

Pierre BUGNON – Directeur Associé

Pierre.bugnon@calipia.com