Archives de Catégorie: Matériel

Les ventes de PC toujours au plus bas

Le marché des PC est toujours en déclin, selon les sociétés de recherche Gartner et IDC. qui pour une première fois sont en phase sur le montant des ventes : elles ont estimé exactement le même nombre d’expéditions de PC : 58,5 millions au premier trimestre 2019. Gartner et IDC ont ainsi constaté que les expéditions de PC avaient diminué globalement d’une année à l’autre (-4,6% selon Gartner) alors qu’ils pensaient il y a un an que les ventes allaient se stabiliser cette année.

Capture d’écran 2019-04-12 à 10.05.45

Cela fait donc 6 ans que les ventes sont en baisse tous les trimestres… un record. Sans surprise la baisse a commencée avec l’arrivée des premières tablettes (iPad) à l’époque. Depuis ce temps le PC, malgré les efforts des constructeurs, n’arrive pas vraiment à se réinventé justifiant un fort renouvellement sur un marché déjà visiblement saturé. Ce qui au passage risque de faire mentir ceux qui étaient persuadés d’un complot planétaire de tous les constructeurs pour une obsolescence programmée…

Autre facteur qui a également sont importance (mais pas sur toute les gammes) : les pénuries de processeurs.

Plus besoin d’éjecter un support USB avec la mise à jour Windows 10 1809

Fini les messages d’alerte pour nous dire que nous devons utiliser la commande Éjecter avant de sortir notre clé USB ou notre disque externe ! Avec la mise à jour fonctionnelle 1809, Microsoft a introduit un nouveau mode (activé par défaut) pour retirer un support USB (tout support USB confondu) qui permet de désactiver l’utilisation du cache Windows, au détriment (un peu) des performances systèmes, mais avec l’immense avantage de pouvoir extraire le support mémoire externe à n’importe quel moment sans risquer de problèmes d’écriture sur le support. Il reste possible de choisir de conserver le mode précédent (cache et meilleure performance, mais usage de la commande éjecter). Pour choisir le mode qui vous convient, l’opération est simple :

  • introduire la clé USB dans votre PC
  • faire un clic droit sur le bouton Démarrer et choisir Gestion du disque
  • Sur la ligne correspondante à votre support (ici dans la copie d’écran ci-contre, Disque 1), faire un autre clic droit et choisir Propriétés
  • Choisir l’onglet Stratégies, puis sélectionner le mode souhaité, Suppression Rapide ou Meilleures Performances.

Le tour est joué. Attention, le choix Suppression Rapide nécessite quand même de laisser à Windows le temps d’écrire sur le support amovible, donc on ne se jette pas comme un malade sur le câble USB pour l’arracher 🙂

 

Windows Mixed Reality en progression

Depuis la présentation des premiers produits de la famille Windows Mixed Reality en septembre 2017, c’est surtout HoloLens qui fait les couvertures, qu’il s’agisse des succès rencontrés dans le monde de l’entreprise (ou des armées) ou de la récente annonce de la v2, en tant que solution de réalité augmentée.

Les équipements Windows Mixed Reality sont pour leur part dans le domaine de la réalité virtuelle et trouvé pour le moment leurs cas d’usages plutôt dans le domaine du jeu. A ce titre il est intéressant de regarder les résultats de la dernière enquête mensuelle publiée par la plateforme de jeux en ligne Steam.

Cette enquête est réalisée auprès des clients de la plateforme Steam, sur une base anonyme et facultative. Dans cette dernière version de mars 2019, Steam constaté pour la première fois que dans la rubrique Casques VR les solutions Windows Mixed Reality passent la barre des 10%, à 10,57% exactement. Cette part de marché reste certes très éloignée des 2 leaders (oculus Rift avec 47,55% et HTC Vive avec 39,55%), mais dans une période où les solutions Microsoft pour le grand public peinent à convaincre (voir les smartphones, la musique, les livres numériques hier encore), elle constitue un petit rayon de soleil pour Redmond 🙂

Microsoft annonce Azure Kinect DK

Capture d’écran 2019-02-27 à 10.45.10.pngProfitant du MWC à Barcelone, Microsoft a donc rendu public et ouvert les précommandes pour cet appareil bénéficiant d’une double  ascendance : Azure et Kinect.  L’Azure Kinect Developer Kit contient l’appareil et le kit de dev. L’appareil embarque une caméra de 1 MP, un réseau de microphones 360˚, une caméra RVB 12MP de haute qualité et un capteur d’orientation pour la création de modèles de vision et de speech. Il mesure un peu moins de 13 cm de long et 4 cm d’épaisseur.  La Kinect avait fait son apparition il y a quelques années avec la xBox, avant de disparaitre en tant que hardware autonome. L’an dernier Microsoft avait annoncé le Project Kinect for Azure, qui est donc aujourd’hui même précommandable pour 399$, et propose une seconde vie à la Kinect. La techno embarquée est la même que celle d’HoloLens 2.

Avec l’Azure Kinect Microsoft propose une solution qui va permettre de capturer image/video/son pour les intégrer au sein d’applications développées pour Azure et ses services d’IA (services cognitifs). Il sera possible de synchroniser plusieurs Azure Kinect pour obtenir des points de vue complémentaires.

La version 2 d’Hololens sera dévoilée le 24 février

Microsoft devrait lancer la deuxième génération d’Hololens le 24 février. Alex Kipman, un des patron du projet a publié une vidéo de teasing du nouvel appareil ou l’o,n ne découvre pas grand chose, si ce n’est l’utilisation de la fibre de carbone pour rendre le casque beaucoup plus léger.

Parmi les informations glanées ici et là, le champ de vision devrait être plus large, ce qui était un des gros reproches fait à la première version. Le casque comporterait également un chipset Qualcomm, sans doute le Snapdragon 850, utilisé dans des ordinateurs Always Connected, tels que le Samsung Galaxy Book 2.

Nous en saurons plus sur les spécifications exactes d’HoloLens 2 et, surtout, si son prix sera moins élevé que la V1 lors de l’annonce officielle de la société au MWC 2019 le 24 février.

Dell EMC Tactical Microsoft Azure Stack : un Azure Stack pour l’Edge !

Capture d’écran 2019-02-07 à 08.07.48.pngAvec la montée en puissance de l’IoT et de l’Edge Computing, Microsoft avait indiqué que les appliances Azure Stack allaient pouvoir elles aussi s’adapter à des environnements extérieurs aux datacenters. C’est chose faite avec l’annonce de Dell EMC, relayée également par Microsoft, d’une version « industrielle » d’Azure Stack. Nommée Dell EMC Tactical Microsoft Azure Stack (photo ci contre), cette déclinaison d’Azure Stack pourra être mise en oeuvre dans dans environnements industriels (type plate forme pétrolière), aux plus près des nombreux objets connectés pour fournir par exemple des services à base d’intelligence artificielle sans nécessiter de remonter vers le cloud.

Annoncé pour un dispo dans le premier trimestre 2019, dans un premier temps uniquement aux USA, le Tactical Azure Stack est mobile (Dell indique qu’une ou 2 personnes suffiront pour le déplacer), peut fonctionner sans connexion réseau et est adapté aux environnements difficiles. Les composantes du Tactical sont indiques à celles du Data Center Azure Stack, la version « classique »‘ de Dell.

Avec cette annonce, Microsoft Azure renforce son positionnement stratégique sur des architectures hybrides, crédo de Microsoft. La concurrence n’est pas non plus en reste, avec AWS qui annonçait AWS OutPosts en novembre dernier.

Des écrans portables très astucieux…

On peut parfois avoir besoin d’un second écran lorsque l’on n’est pas au bureau. Les exemples sont nombreux : télétravail, vacances, déplacements, etc. Une fois que nous nous sommes habitué au bureau à disposer de plusieurs écran, on vit souvent le travail sur portable seul comme une petite baisse de productivité. C’est sur ce constat que certains nous proposent un écran portable que l’on peut amener partout avec nous.

Nous avions vu au CES une solution très interessante : le Lapscreen un écran ultraplat qui se connecte et s’alimente via une prise USB Type-C. L’alimentation intégrée est effectivement un élément clé en plus du poids bien sûr. Il s’agit d’un écran de 12.5″ IPS que l’on pourra ranger dans n’importe quel bagage au vu de sa finesse. Il propose une définition FullHD. Il mesure à quelques millimètres près la taille d’une feuille A4 (21 cm x 29,7 cm) , il fait 3.6 mm d’épaisseur pour sa partie affichage et 7.9 mm pour la partie électronique qui constitue sa base et accueillera les connecteurs (HDMI et USBC). Enfin le prix est assez attractif 200 € pour la version de base, et 260 € pour la version tactile (de quoi par exemple rendre tactile un PC (ou un mac) qui ne l’est pas au départ…

Une petite vidéo du CES :

Mais on trouve également une autre solution interessante : le Gemini.

Nous avons un écran cette fois en 15,4 pouces qui se présente comme une tablette surface Pro avec une béquille pour le poser à coté de grande taille offrant ainsi un écran full HD tactile ou 4K non tactile, autonome (plus de 5 heures).

1547744488_0lonnk5w_story

Si cela vous intéresse, le projet est en Kickstarter et largement financé. Il coute 190 € pour le modèle tactile full HD et 260 pour le modèle 4K. Ajoutez à cet écran une clé Chromecast de Google, ou Fire TV d’Amazon et vous disposer un écran autonome pour visualiser des vidéos ou mettre ceci sur une table pour un salon par exemple…

Une petite vidéo explicative :

« Entrées précédentes Derniers articles »