Archives de Catégorie: Développement

Windows Template Studio 3.0 est disponible

Windows Template Studio 3Microsoft vient de publier Windows Template Studio version 3.0, sa première mise à jour majeure depuis la version 2.0 qui avait été rendue disponible en avril 2018. Pour rappel cette La plate-forme a été créée en mai 2017 pour remplacer Windows App Studio et dynamiser un peu plus la création d’application pour Windows 10 face à la concurrence des application purement Web et mobiles (iOS et Android) qui drainent de nombreuses ressources de développeurs. Lorsque l’on voit la pauvreté du store officiel en nouvelles applications Windows 10 par rapport au dynamisme des Appstore et Google Play, il est urgent pour Microsoft de reprendre la main…

Cette mise à jour inclut diverses améliorations. Voici ce qu’indique Microsoft :

  • Possibilité offerte de générer maintenant une solution multi-projet. Cela permettra une meilleure réutilisation et une séparation de la logique de code. Actif sur un projet UWP et un projet .NET Core.
  • La vue de navigation horizontale remplace le modèle de navigation pivot.

On trouve aussi des mises à jours des composantes internes :

  • AdaptiveCards en v1.1.2
  • AppCenter.Analytics en v 1.12.0
  • AppCenter.Crashes en v 1.12.0
  • Services.Store.Engagement en v10.1810.16002
  • UI.Xaml en v2.0.181018003.1
  • Json en v12.0.1
  • UI.for.UniversalWindowsPlatform en v1.0.1.3

L’éditeur précise aussi dans ses notes de révision que l’on peut rencontrer des problèmes si on utilise cela avec Visual Studio 2019, car la prise en charge de plusieurs projets affichera un échec de référence NuGet. De plus, le Feedback Hub a été supprimé pour le moment.

Microsoft a également annoncé que la version 3.1 contiendra un modèle de modèle de navigation de la barre de menu, des identifiants de connexion et des fonctionnalités Azure….

 

Disponibilité prochaine de Microsoft Azure DevOps Server 2019

Microsoft a publié en début de semaine Azure DevOps Server 2019 Release Candidate 2 (RC2). Ce sera la dernière version beta avant que le serveur ne devienne un produit de production. Pour rappel Azure DevOps Server 2019 succède à Team Foundation Server 2018 de Microsoft.

introducing-azure-devopsOn utilise ce produit pour orchestrer la collaboration entre équipes de développeurs, en particulier lorsque le serveur doit être déployé localement, bien qu’il soit également possible de l’exécuter sur Azure. Microsoft proposant également son service Azure DevOps.

Une différence entre Azure DevOps Server 2019 et les versions précédentes de Team Foundation Server est qu’Azure DevOps Server 2019 ne prend pas en charge l’intégration à SharePoint.

Azure DevOps Server 2019 nécessite SQL Server 2016 Service Pack 1 ou SQL Server 2017, ou encore le service Azure SQL dans une configuration « hybride ». Bien qu’il soit possible de tester le produit sous Windows 10, son utilisation en production nécessitera l’utilisation de Windows Server 2012, Windows Server 2016 ou bien sûr Windows Server 2019.

Microsoft offre la possibilité de migrer directement à partir de Team Foundation Server 2012 ou de versions plus récentes vers  Azure DevOps Server 2019.

Azure DevOps Server 2019 prend en charge Azure Pipelines, un service d’intégration et de développement continus qui « fonctionne avec toutes les langues, plates-formes et Clouds », selon la description du blog Microsoft. Le suivi de projet s’effectue via le service Azure Boards. Le composant Azure Artifacts prend en charge divers flux de packages. Il existe également une intégration avec les dépôts Git via le service Azure Repos. Mais Microsoft offre désormais l’intégration entre les référentiels GitHub Enterprise.

La première beta de Visual Studio 2019 est disponible

Outre la sortie de .NET Core 3.0 et la disponibilité de Windows Forms, WPF et WinUI (en  open source), Microsoft présentait la semaine dernière la première beta de Visual Studio 2019. Le produit a été annoncée en juin.

Cette version présente quelques innovations, à commencer par une nouvelle interface conçue pour mieux fonctionner avec les référentiels en ligne tels que GitHub (que Microsoft à racheté il y a plus de six mois), Azure Repos, etc. Parmi les autres modifications apportées à l’interface utilisateur il y a du détail comme par exemple un nouveau thème bleu, mais aussi une optimisation des nombreux menus pour optimiser l’affichage et en tout cas l’épurer un peu !

visual-studio-2019On retrouve également de nouvelles fonctions de recherches qui remplace la zone Lancement rapide des versions précédentes. La zone de recherche permet de rechercher des paramètres et des commandes par exemple.

On retrouve également des fonctions de refactorisation du code améliorées pour maintenir le code propre et plus facile à gérer. Il existe également un indicateur d’intégrité des documents et une option de nettoyage de code. Il devrait donc être e plus facile d’identifier les problèmes liés au code.

Microsoft intègre également Visual Studio Live Share directement dans Visual Studio 2019. Cette fonctionnalité, introduite à la fin de l’année dernière, permet à plusieurs personnes de travailler ensemble sur le même but de code en temps réel.

Enfin, Microsoft introduit une nouvelle expérience pour les demandes d’extraction, vous permettant de les examiner, de les exécuter et de les débogguer à partir de VS2019 (ne prend en charge que Azure Repos actuellement, mais la prise en charge de GitHub sera ajoutée à l’avenir).

Si vous souhaitez essayer cette version ou obtenir plus d’information vous pouvez le faire ici.

Développement cross-plateformes iOS et Android : Google propose la V1 de Flutter

Capture d_écran 2018-12-06 à 11.31.32Google vient d’annoncer la mise à disposition de Flutter 1.0, la première version de sa « boîte à outils » d’interface utilisateur multiplate-forme. Flutter permet aux développeurs de partager une base de code unique entre applications Android et iOS, en mettant l’accent sur la vitesse exécution en opposition à ce que l’on peut faire actuellement avec de l’encapsulation d’applications Web via Phonegap par exemple.

Flutter offre du code multiplate-forme en contournant les interfaces utilisateur natives d’Android et d’iOS. Les applications Flutter s’exécutent sur le moteur de rendu Flutter et le framework Flutter, fournis avec chaque application (un peut à la manière de Powerapp de Microsoft). La plate-forme Flutter gère la communication avec chaque système d’exploitation et peut générer des fichiers binaires Android et iOS avec des widgets d’apparence native.

Google présente ceci comme ce qui se passe pour les développement de jeux sur mobiles avec l’utilisation de moteurs cross-plateforme comme Unity ou Unreal : ces moteurs sont fournis avec le jeu, ce qui lui permet de fonctionner sur plusieurs plates-formes différentes.

Les applications Flutter sont écrites en langage Dart. Il existe des plugins pour Visual Studio Code, Android Studio. Les applications sont livrées avec leur propre ensemble de widgets d’interface utilisateur Flutter pour Android et iOS, les widgets iOS respectant les consignes d’Apple et les widgets Android suivant Material Design de Google.

Visual Studio Team Services devient « Azure DevOps »

En juin dernier Microsoft rachetait Github pour 7,5 milliards de dollars. Nous vous en parlions lors du dernier Briefing Calipia,  L’entreprise cherchait à intégrer plus finement ses services Visual Studio avec le site et dans ce cadre les fonction de Team Services devaient évoluer ou disparaitre.

Azure DevoppsL’avenir du VSTS semble désormais plus clair, selon une annonce sur le blog Azure, le service va évoluer pour former avec d’autres composantes « Azure DevOps ». Ainsi cette nouvelle offre sera composée de plusieurs modules distincts compatibles avec les instances de cloud public et privé. On retrouve ainsi :

  • Azure Pipelines : qui permet de créer, tester et déployer en continu sur la plateforme et le cloud de son choix.
  • Azure Boards : offre un suivi du travail avec des tableaux Kanban, des backlogs, des tableaux de bord d’équipe et des rapports personnalisés.
  • Artefacts Azure : qui prend en charge les paquets Maven, npm et NuGet provenant de sources publiques et privées.
  • Azure Repos : offrant un nombre illimité de dépôts privés Git hébergés dans le cloud, des demandes d’extraction collaboratives, une gestion de fichiers avancée, etc.
  • Les plans de tests Azure : des solution de tests planifiées tout en un.

Les utilisateurs existants de VSTS verront leurs projets existants mis à jour automatiquement au cours des prochains mois sans perte de fonctionnalité. Les utilisateurs de Team Foundation Server (TFS), qui souhaitent conserver les données sur leur réseau, évolueront vers Azure DevOps Server lors de la prochaine version majeure.

Derniers articles »