Archives mensuelles : juillet 2018

La valeur de la marque Amazon passe devant celles d’Apple et Google

Brand classementBrand Finance publie tous les ans un classement de la notoriété (et de valeur de la marque) des entreprises aux Etats-Unis. Pendant plus de 6 ans, Apple et Google ont toujours occupé respectivement la première et seconde place de ce classement, avec une progression d’Amazon qui de cinquième en 2011 est maintenant en du classement « The annual report on the world’s most valuable American brands » publié en juin 2018.

Cette notion de « valeur d’une marque » est assez subtile et intègre des critères de valeur intrinsèque de l’entreprise, de valeur business de la marque, et d’apport de la marque pour la sécurisation des investissements. Etant assez béotien dans ces domaines et donc incapable de juger de la pertinence de cette analyse, je vous propose de se limiter aux faits.

Aujourd’hui, Amazon n’est plus un simple magasin de revente en ligne, mais un acteur majeur dans le marché de la production de produits électroniques et de services en ligne. En investissant dans le domaine du streaming et des enceintes connectées, Amazon a réussi à négocier avec succès les virages qu’avaient empruntés auparavant les géants du milieu des nouvelles technologies. Ces initiatives ont contribué à une valoristaion de la marque estimée à 150,8 milliards de dollars

Brand progression

Si ces dernières années Apple occupait régulièrement la première position avec une avance considérable sur les autres sociétés du classement, elle à connu en 2016 une chute de 27% de sa valeur de marque, la faisant tomber à la troisième position du classement en 2017. Malgré une bonne remontée à la deuxième position pour une valeur de 146,3 milliards de dollars, l’avenir financier de la marque est considéré comme risqué, puisqu’à force de capitaliser sur ses smartphones, le chiffre d’affaires de la firme de Cupertino est devenue beaucoup trop dépendant de la vente d’iPhone qui doit faire face à une concurrence de plus en plus rude.

Concernant Google, la société a cette année chuté de la première à la troisième place malgré une croissance de 10% de sa valeur qui atteint 120,9 milliards de dollars. Selon Brand Finance, cette évolution lente s’explique par le fait que, tout comme Apple, ses efforts s’appuient trop sur certains secteurs particuliers et l’empêchent d’augmenter son potentiel en créant une dépendance trop forte à un seul type de marché.

Après un an de bêta, Azure IoT Edge est disponible

Azure IotMicrosoft a annoncé la disponibilité générale d’Azure IoT Edge, un service cloud entièrement géré qui aide les entreprises à générer des informations utiles à partir des données collectées des appareils généralement qualifiés de d’Internet des Objets (IoT, pour Internet of Things en anglais).

Azure IoT Edge sort donc de sa phase bêta en prenant en charge les nouveaux périphériques matériels, les services de gestion et les outils de développement.

Avec Azure IoT Edge, vous pouvez :

  • Réagir en temps quasi réel : Microsoft rappelle que la plupart des données deviennent inutiles quelques secondes seulement après leur génération. Il est donc vital de réduire autant que possible la latence entre la génération des données et la prise de décision. IoT Edge optimise les performances entre la périphérie et le cloud, tout en assurant la gestion, la sécurité et la mise à l’échelle ;
  • Sécuriser la périphérie intelligente : vos appareils connectés sont exposés à des menaces de sécurité allant de l’altération physique au piratage d’adresses IP. Microsoft assure qu’Azure IoT Edge est conçu pour une sécurité s’étendant à différents profils de risque et scénarios de déploiement, et offre la même protection à laquelle vous pouvez vous attendre de tous les services Azure ;
  • Déployer une IA et de l’analytique : Azure IoT Edge vous permet de déployer une « Intelligence Artificielle » dans des applications de traitement des événements complexes (CEP), d’apprentissage automatique, de reconnaissance d’images et autres applications de valeur supérieure, sans écriture de code en interne. Vous pouvez aussi exécuter des services Azure tels que Functions, Stream Analytics et Machine Learning localement. Et créer des modules d’intelligence artificielle afin de les mettre à disposition de la communauté ;
  • Réduire les coûts liés aux solutions IoT : seule une fraction des données IoT acquises est significative après analyse. Vous pouvez vous servir des services tels qu’Azure Stream Analytics ou des modèles formés pour traiter les données localement afin de n’envoyer au cloud que les informations nécessaires pour une analyse plus approfondie. Cela réduit le coût associé à l’envoi de vos données au cloud tout en préservant une qualité de données élevée ;
  • Simplifier le développement : IoT Edge suit le même modèle de programmation que les autres services Azure IoT. Par exemple, le même code peut être exécuté sur un périphérique ou dans le cloud. IoT Edge prend en charge des systèmes d’exploitation tels que Linux et Windows, ainsi que des langages tels que Java, .NET Core 2.0, Node.js, C et Python. Vous pouvez ainsi coder dans un langage que vous connaissez, et utiliser la logique métier existante sans devoir écrire du code à partir de rien.
  • Opérer hors ligne ou avec une connectivité intermittente : la gestion des appareils par Azure IoT synchronise automatiquement le dernier état des appareils une fois ceux-ci reconnectés pour garantir une opérabilité homogène.

Lire la suite